Aller au contenu principal

Viande bovine
L’Original, une démarche d’exigence

Une nouvelle marque a été lancée par Interbev et les Bouchers-charcutiers artisanaux.

Le boucher est l’ambassadeur final de la filière. Ici Max Belaire, boucher à Angers et son salarié Camille Lévy.
Le boucher est l’ambassadeur final de la filière. Ici Max Belaire, boucher à Angers et son salarié Camille Lévy.
© AA

Affichée dans près de 1 000 boucheries en France depuis l’automne, l’Original est la nouvelle marque créée par l’Interprofession nationale viande et bétail (Interbev) et la Confédération française des bouchers charcutiers traiteurs. Objectif : permettre aux bouchers, qui sont “les ambassadeurs finaux de la filière”, de s’appuyer sur une démarche solide pour communiquer auprès des consommateurs.


Environnement et bien-être animal

Les artisans qui s’engagent dans cette démarche d’exigence se fournissent en races à viandes auprès d’élevages traditionnels, de proximité, et dont l’alimentation animale provient en grande majorité de l’herbe et des céréales produites sur l’exploitation. Les aspects de respect de l’environnement et de bien-être animal sont également pris en compte : “C’est une nouveauté par rapport aux démarches comme le BTB, Bœuf de tradition bouchère, qui existaient jusqu’ici”, souligne Pascal Poiron, de Bovi-Loire.
En Maine-et-Loire, une dizaine de bouchers, à ce jour, ont choisi l’Original. Parmi eux, Max Belaire, 42 ans, installé à Angers depuis onze ans : “Cette démarche vient mettre en avant le travail des éleveurs, qui n’est pas assez visible. C’est pourtant grâce à eux que nous pouvons proposer une viande d’excellente qualité”, apprécie l’artisan. Devant son étal, la carte d’identité de la vache, gage de transparence, s’affiche en bonne place : cette semaine, il s’agit d’une blonde d’Aquitaine élevée en Ille-et-Vilaine. Des recettes l’Original sont aussi distribuées par le boucher : un petit plus apprécié de la clientèle.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités