Aller au contenu principal

Lait de chèvre
L’Union Caprine appelle à manifester

Rendez-vous le 20 mai devant l’usine de Soignon (79).

L’Union caprine de Maine-et-Loire, représentante des éleveurs de chèvres du 49, invite tous les producteurs à se rendre le 20 mai prochain à l’usine de Soignon (Deux-Sèvres) à 11 h. Objectif : mettre la pression sur le groupe Eurial qui pratique en ce moment la plus importante baisse de prix. L’annonce des -38 € est tombée comme un coup de massue alors que le groupe s’était engagé, avec les autres industriels, fin février, à limiter la baisse à 12 €. « Des stratégies hasardeuses se mettent en place dans les entreprises et on ne peut laisser les dirigeants nous balader comme ils le font en ce moment ,» explique François Poirier, secrétaire général de l’UC. Conjugués à la baisse du prix dans certaines laiteries, les dépassements de références seront pénalisés dès cette année et payés à 200 €. Pour d’autres, ce sont les créations d’atelier qui sont gelées mais les agrandissements toujours les bienvenus actuellement. À cela s'ajoute une incertitude sur le lait étranger encore importé aujourd’hui par certains groupes laitiers. Ce qui a d'ailleurs fortement contribué à constituer les stocks sur 2009. « L’Union caprine exige que la maîtrise soit une affaire d’interprofession et que la lumière soit faite sur les stocks. Si une gestion collective est nécessaire, elle doit se faire en transparence et dans un climat de confiance ».

Le bureau de l’Union caprine 49


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités