Aller au contenu principal

Interview
Manque de paille : ne pas céder à la spéculation

Jean-Marc Lézé, Vice-président de la FDSEA
Jean-Marc Lézé, Vice-président de la FDSEA
© AA
Quelle est la situation
pour la paille à ce jour ?

Jean-Marc Lézé : La situation commence à être alarmiste concernant la quantité de paille disponible cette année. Jusqu’à présent, les agriculteurs espéraient couvrir leurs besoins avec leurs propres récoltes ou chez leurs voisins qui produisent des céréales. Or, on sait maintenant que la récolte de paille sera déficitaire de moitié environ. Cela crée une pression sur le marché et les cours flambent. C’est pourquoi la FDSEA demande aux agriculteurs qui ont de la paille de ne pas céder à la spéculation. Vendre cher permet sans doute de s’enrichir individuellement, mais globalement, tout le monde s’affaiblit.

Quel rôle peut jouer
la FDSEA dans ce cas ?

Nous étudions ce qu’il est possible de faire. D’ores et déjà, voir ce qui reste en disponibilité sur place. D’où notre demande, qui date de deux semaines déjà, de ne pas broyer la paille mais bien de la réserver pour les agriculteurs qui pourraient en avoir besoin. Mais les moissons qui restent à faire vont se réaliser dans des conditions de plus en plus difficiles.
Nous allons aussi nous intéresser aux autres régions qui commencent à moissonner. Peut-être ces régions ont-elles connu, elles aussi, des perturbations atmosphériques, mais la situation mérite qu’on se penche sur cette possibilité.

Quelle alternative au manque
de paille ?

À notre demande, l’utilisation de la jachère a été obtenue. Même si elle n’est pas de bonne qualité, cela peut dépanner. Pour les animaux en logette, les agriculteurs peuvent avoir recours à la sciure. Des solutions existent, mais elles sont coûteuses.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités