Aller au contenu principal

Techniques
Maraîchage : des solutions pour des parcelles propres

 La rencontre  technique maraîchage a attiré près de 70 participants, jeudi 15 septembre à Saint-Martin de la Place.

© AA

Explorer des solutions pour lutter contre le salissement des parcelles, dans un contexte de raréfaction des solutions chimiques. C’était un des objectifs de la journée technique organisée comme chaque année en septembre par la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire et le CDDL, Comité départemental de développement légumier. Différentes techniques comme le faux semis et l’occultation étaient présentées et des matériels de désherbage mécanique étaient mis en démonstration sur les terres de Sébastien Pihée, à Saint-Martin de la Place.


Un outil qui scalpe et extirpe les vivaces
Parmi les outils en démo, le scalpeur à dents avec rotor extirpateur de la marque finlandaise Kvick-Finn, présenté par Jean-Frédéric Martin, exploitant agricole en Alsace et fondateur de la société Agrosoil, qui cherche des solutions techniques pour « remettre l’agronomie au centre des décisions ».
« Cet outil est intéressant comme alternative au glyphosate dans la destruction des vivaces, chiendent, chardon, rumex...», explique Jean-Frédéric Martin. Il a déniché le Kvick-Finn en Europe du Nord : « je l’ai découvert en Finlande,  où un gars était en train de travailler les chiendents dans des conditions météo exécrables, raconte-t-il. Il extirpait le chiendent du sol pour le poser en surface et en faire des andains pour ensuite l’exporter ».
Le  Kvick-Finn, qui est distribué dans la région par Modema Agri, a été essayé par le CDDL sur du souchet, une plante envahissante qui commence à poser problème dans certaines parcelles.  
« Le Kvick-Finn peut être aussi pertinent pour détruire une luzerne en agriculture biologique », explique Maëlle Depriester, conseillère au CDDL.
Autres solutions de désherbage présentées : le brûleur thermique, intéressant pour éviter de re-toucher le sol après avoir effectué un faux semis, la herse étrille, la herse étrille rotative ou encore la roto-étrille (compromis entre herse étrille à peignes et houe rotative).


Diverses stratégies de destruction des couverts
Pour préparer la journée, le CDDL avait mis en place fin juillet, chez Sébastien Pihée, une plateforme de 6 couverts. Du sarrasin, du moha, et 4 mélanges du commerce (Cérience). Toujours dans l’optique de gérer l’enherbement des parcelles, l’objectif des couverts est de faire baisser la pression des adventices. Une suite de divers outils de destruction ont été passés en direct sur les couverts, lors de la rencontre maraîchage.  Certains étaient spécifiquement dédiés à la destruction (déchaumeur à disques, rouleaux faca, outil à disques, roll’crop, Stell’Air). D’autres étaient prévus pour d’autres usages comme le cultirateau et l’enfouisseur de pierres. « On peut imaginer des détournements d’usage sur des petites exploitations qui n’ont pas un panel de matériels très large », a expliqué Maëlle Depriester. On peut tout à fait incorporer de façon superficielle des couverts qui sont peu développés sans nécessairement passer le déchaumeur, la charrue et le cultirateau. A la place de ces 3 outils, on peut n’en passer qu’un seul. C’est mieux pour la vie du sol et pour la consommation de fioul. »
S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Allier fissuration et couverts végétaux
Le CER FRANCE Maine-et-Loire, le constructeur Actisol et le concessionnaire Modema Agri ont organisé le 13 septembre une journée…
L’inflation plombe son exploitation
Les éleveurs de bovins allaitants sont affectés par une hausse continue des charges depuis plusieurs mois. à Cherré, le jeune…
Bâtir une nouvelle vie autour de son élevage caprin
Au May sur Evre, Mélanie Canivet et Aurélien Rivet sont éleveurs caprins bio depuis le 1er août 2021. A la chèvrerie…
Des farmers irlandais et australiens à Festi’élevage
Des Irlandais et des Australiens, passionnés par la race parthenaise, avaient fait le déplacement au National de la race, à Festi…
Deux foyers cette semaine dans le Maine-et-Loire
Nous n’avions plus connu cela depuis le printemps dernier et la vague d’Influenza qui avait submergé l’Ouest du Maine-et-Loire .…
Rentrée explosive sur le prix du lait
Face à un prix du lait jugé insuffisant, FDSEA et JA demandent des hausses sans délai.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois