Aller au contenu principal

VINS
Millésimes 2009 et 2010 à l'honneur au Salon des vins

Le 25e Salon s'adapte à la demande de la clientèle française et étrangère.

Au Salon des vins 2010.
Au Salon des vins 2010.
© Archives AA

9 000 professionnels du monde viti-vinicole sont attendus au Parc expo d'Angers  à partir du 30 janvier, pour les trois jours du 25e Salon des vins. Ils y arriveront dès le dimanche. "La demande des visiteurs étrangers pour accéder dès le dimanche, comme cela se fait dans les grands salons à l'étranger, nous ont conduits à prendre cette orientation", explique Christian Groll, le directeur d'Angers Parc expo. "Cela facilite aussi la visite des cafetiers, cavistes, hôteliers, restaurateurs". Cette formule "week end" est assortie d'une proposition de visites à Angers en lien avec l'Office de tourisme. Ce changement doit aussi permettre aux vins du Val de Loire de maintenir leur présence de leader sur les tables de restaurants de Paris et de la région parisienne. "La pression des autres vignobles est forte pour figurer sur la carte", précise Christian Groll. Le référencement du salon par la Fédération nationale des cavistes illustre bien l'intérêt de cette profession pour les vins du Val de Loire.
Autre nouveauté pour faciliter les contacts, la prise de rendez- vous en ligne, la présence du salon des vins sur Facebook. "Toutes les occasions de faciliter les contacts et lever les contraintes".
De nombreuses conférences, dont le détail figure sur http://www.salondesvinsdeloire. com/, sont organisées. Cette année, les ateliers de dégus-tation sont remplacés par des master class, conduites par des techniciens de renommée, qui proposeront une approche plus technique de deux cépages : le cabernet franc et le sauvignon blanc.

70 appellations au 17e concours des Ligers

Les 584 exposants du Salon des vins, représentant tous les maillons de la filière, accueilleront les visiteurs avec les millésimes 2009 et 2010 qualifiés de remarquables. Le samedi, le 17e concours des Ligers mettra en lice des échantillons des 70 appellations du Val de Loire. les vins lauréats de ce concours seront proposés à la dégus-tation dès l'entrée du salon dont l'accès se fera par le palais des Ligers.
Parmi les visiteurs, 12 % d'étrangers, dont plus de 22 % viennent de Belgique, plus de 21 % de Grande Bretagne, 13 % des États-Unis. Les vins du Val de Loire maintiennent, voire développent leur position à l'export : la Loire est la deuxième région françaises sur les ventes en volumes avec les AOP blancs aux États-Unis ; aux Pays Bas, le vignoble du Val de Loire est la seule région en progression ; elle occupe la quatrième place pour les rouges en Grande Bretagne. En Allemagne, le marché des blancs en progression place la région en deuxième position, derrière l'Alsace.

M. L.-R.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités