Aller au contenu principal

Mise en évidence d'un virus H5N3 faiblement pathogène dans un élevage angevin

© Armelle Puybasset

La préfecture de Maine-et-Loire indique dans un communiqué du 26 septembre que " suite à une baisse de performance signalée par le vétérinaire le vendredi 22 septembre, la présence d'un virus influenza faiblement pathogène H5N3 a été mise en évidence dans un élevage situé sur la commune déléguée de la Jumellière en Maine-et-Loire".

Il s'agit d'un "élevage de volailles hébergeant près de 8 500 dindes adultes". Une enquête épidémiologique a été diligentée. Les premières analyses des prélèvements effectués le 22 septembre, ont été confirmées par le laboratoire national de référence de l'ANSES de
Ploufragan. Conformément à la réglementation les mesures suivantes ont
été prises : l'élevage concerné a été placé sous surveillance par arrêté
préfectoral le 22 septembre :

- interdiction de toutes entrées ou sorties des animaux et du matériel ;

- une zone de surveillance est mise en place dans un rayon de 1 km autour de l'exploitation. Dans cette zone, un seul autre élevage est présent et surveillé et les basses-cours devront être confinées ;

- les volailles de l'élevage positif seront abattues en vue de leur destruction à l'équarrissage. Ces mesures de police sanitaire sont prises en charge par l’État.


- les mesures pourront être levées 21 jours après la désinfection de l'élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Allier fissuration et couverts végétaux
Le CER FRANCE Maine-et-Loire, le constructeur Actisol et le concessionnaire Modema Agri ont organisé le 13 septembre une journée…
L’inflation plombe son exploitation
Les éleveurs de bovins allaitants sont affectés par une hausse continue des charges depuis plusieurs mois. à Cherré, le jeune…
Bâtir une nouvelle vie autour de son élevage caprin
Au May sur Evre, Mélanie Canivet et Aurélien Rivet sont éleveurs caprins bio depuis le 1er août 2021. A la chèvrerie…
Des farmers irlandais et australiens à Festi’élevage
Des Irlandais et des Australiens, passionnés par la race parthenaise, avaient fait le déplacement au National de la race, à Festi…
Deux foyers cette semaine dans le Maine-et-Loire
Nous n’avions plus connu cela depuis le printemps dernier et la vague d’Influenza qui avait submergé l’Ouest du Maine-et-Loire .…
Rentrée explosive sur le prix du lait
Face à un prix du lait jugé insuffisant, FDSEA et JA demandent des hausses sans délai.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois