Aller au contenu principal

Modema Agri s'installe à Martigné-Briand

Vendredi dernier, Modema Agri inaugurait sa nouvelle base angevine, dans la zone des Acacias à Martigné-Briand.

Le PDG de Modema Agri Philippe Renou, entouré des élus locaux, dans le nouveau bâtiment du groupe à Martigné-Briand.
Le PDG de Modema Agri Philippe Renou, entouré des élus locaux, dans le nouveau bâtiment du groupe à Martigné-Briand.
© C.Girard

 

Un projet mené de concert avec la Communauté de communes des Coteaux du Layon qui a investi 660 000 euros HT, somme que remboursera le concessionnaire Massey-Ferguson à l'issue de la durée du bail (15 ans). Dans les 850 m2 de bâtiment neuf (sur 4 600 m2 de terrain, extension possible), les clients -principalement des agriculteurs- pourront retrouver tous les produits agricoles, des tracteurs au matériel d'élevage en passant par de l'équipement viticole.

 

Plus d'informations dans le journal Réussir l'Anjou agricole du 9/12/16.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Des moutons dans le verger
 Les Fruits d’Altho, à Morannes sur Sarthe-Daumeray, produisent pommes et poires sur 125 ha. Les arboriculteurs, Thomas et…
« Une phase de fragilité comme on n’en a jamais connue en volaille »
Nathalie Langereau, responsable du dossier volaille à la FDSEA49.
Le Maine-et-Loire, un département diversifié majoritairement tourné vers l'élevage
En Maine-et-Loire, le recensement agricole 2020 dénombre 5 245 exploitations agricoles.* Le nombre d’exploitations…
Distraire au quotidien les poules pondeuses confinées
Déjà 2 mois que les poules pondeuses plein air  ne sortent plus... La faute aux mesures de biosécurité pour lutter contre la…
Quelles méthodes alternatives au glyphosate et à quel coût ?
 La disparition progressive des matières actives amène les producteurs à explorer différentes solutions.
380,15 € en prix de base sur janvier et février
Christophe Cesbron, producteur à Chemillé en Anjou et président de la nouvelle association de producteurs Lactalis, l’APLSL.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois