Aller au contenu principal

JA
n jeune Angevin finaliste au prix régional à l’installation

Stéphane Lebastard, du Louroux-Béconnais, était sélectionné pour la finale du prix régional à l’installation.

Stéphane Lebastard, jeune agriculteur en Gaec au Louroux-Béconnais, a 
participé à la finale du prix régional à l’installation.
Stéphane Lebastard, jeune agriculteur en Gaec au Louroux-Béconnais, a
participé à la finale du prix régional à l’installation.
© AA

Stéphane Lebastard, 25 ans, s’est installé en avril 2009 sur la commune du Louroux- Béconnais en Gaec avec trois associés en production laitière,
après un Bépa conduite de production animale et un Bac pro CGEA, il a réalisé un BTS Asce en apprentissage à Beaupréau pour allier théorie et pratique. Son diplôme obtenu, il travaille quatre mois pour le Service de remplacement puis, afin d'élargir son panel de connaissance et d’expérience, comme commercial et conseiller en matériels d’éle-vage pendant un an et demi. Après un stage de parrainage de 10 mois dans l’exploitation sur laquelle il souhaite faire aboutir son projet, il s’installe en remplacement d’un associé sortant.
Stéphane et ses associés ex-ploitent aujourd’hui 260 ha : 230 ha de surface fourragère dont 30 ha de maïs, 25 ha de cultures de vente blé et 5 ha de colza, pour un quota laitier de 698 000 litres vendu en laiterie et vente directe, et un atelier de viande bovine de 70 PMTVA dont 20 bœufs/an (vente directe et classique).

Les motivations
Stéphane a découvert le métier par son entourage familial qui a su lui transmettre les valeurs du métier. Sa passion pour la production laitière, le contact des animaux et sa volonté d’entreprendre lui ont permis de réaliser son projet. “Je voulais avoir un rôle dans l’alimentation de la société”, explique-t-il. “Nous sommes quatre associés dynamiques, de même génération. Nos attentes se ressemblent  et nous travaillons dans une bonne ambiance”.
Pourquoi la forme sociétaire ? “Cela permet un confort de travail, une meilleur qualité de vie, une répartition des responsabilités, une confrontation de nos points de vue pour créer une véritable agriculture de groupe”, apprécie Stéphane. Il est également secrétaire de JA de son canton et trésorier de secteur du service de remplacement. “Je tiens à participer à la dynamique locale”, déclare-t-il. Il garde des projets plein la tête puisqu’il souhaite entamer la construction d’une maison et fonder une vie de famille. Parallèlement, le jeune agriculteur a une vie extra professionnelle riche. Son altruisme le conduit à être sapeur pompier volontaire.
Sélectionné par JA 49 pour la finale du prix régional à l’installation, sa démarche  reste un exemple à suivre et conforte JA49 dans son travail sur l’installation.

Marion MOUGEOT

INSTALLATION

Un viticulteur nantais, Benoît Landron, lauréat du prix régional

Le prix régional à l’installation a été remis à Benoît Landron, âgé de 25 ans et viticulteur à Ligné (Loire-Atlantique), à l’occasion du lancement de la semaine RGA (Renouvellement des générations en agriculture) (voir ci-contre). Mis en place par Jeunes agriculteurs de la région, avec le soutien du ministère de l’Agriculture, du Conseil régional, de la Chambre régionale d’agriculture, du Crédit agricole et de la MSA, ce prix récompense les jeunes installés en fonction de leur parcours personnel, leurs motivations et leur projet. Chaque département ayant choisi préalablement son candidat pour le prix Pays de la Loire, le jury régional a donc eu à choisir parmi cinq dossiers.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités