Aller au contenu principal

CARBURANT
Nouveau carburant : “rester vigilants”

Le 1er novembre prochain, les tracteurs agricoles seront soumis à l’arrêté relatif au gazole non routier. Le point et la demande de la profession avec Jean-Marc Lézé, vice-président de la FDSEA.

© Reussir / S. Leitenberger

La date à laquelle le nouveau carburant sera obligatoire a été repoussée pour les tracteurs agricoles. Est-ce là une bonne nouvelle ?
Ce délai était indispensable pour permettre aux exploitations de se préparer à l’arrivée du nouveau carburant. Mais il ne vaut officiellement que pour les tracteurs. Pour les exploitations détenant les deux types d’engins (automoteurs et tracteurs), le passage au nouveau carburant risque de poser des difficultés.

Que prévoit la FDSEA pour aider les producteurs ?
Le passage au nouveau gazole nécessitera dans un premier temps un nettoyage des cuves ayant servi au stockage de l’ancien carburant. La FDSEA réfléchit à l’organisation d’une opération groupée pour le nettoyage des cuves existantes.

Quelles sont les difficultés qui pèsent encore surl’utilisation de ce nouveau carburant ?
Un certain nombre de questions subsistent sur le terrain d’un point de vue pratique, notamment concernant la tenue au froid du nouveau gazole, qui oblige à distinguer un gazole d’hiver et un gazole d’été. Les exploitants vont devoir être beaucoup plus précis sur leur période d’approvisionnement et sur la quantité de gazole livrée.
Il y a pour moi deux grands points sur lesquels nous devons rester vigilants : d’une part, l’utilisation de ce nouveau gazole ne doit pas être un prétexte pour augmenter le coût du carburant. Par ailleurs, le nouveau gazole n’est pas prévu pour remplacer le fioul domestique pour tous les usages. Les exploitations qui utilisaient l’ancien carburant à la fois pour leurs tracteurs et comme moyen de chauffage (serres, séchoirs à maïs…) vont donc souvent devoir prévoir une deuxième cuve sur l’exploitation. Cependant, les textes précisent que “pour certains moteurs fixes ou certaines chaudières (condensation), l’usage du gazole non routier en lieu et place du fioul domestique peut être recommandé”. Reste à savoir dans quels cas précis…
Nous reviendrons sur ces différents points et sur tous les aspects juridiques et pratico-pratiques dans les éditions des semaines à venir.

Gazole non routier

Les délais de mise en œuvre en négociation

En application d’une directive européenne, la France vient de rendre obligatoire l’utilisation de GNR à moins de 10 mg/kg de soufre pour les engins agricoles, à partir du
1er mai 2011. À l’exception des tracteurs agricoles et forestiers pour lesquels l’obligation est fixée au 1er novembre 2011. Pour les exploitations détenant les deux types d’engins (automoteurs et tracteurs), ce passage au nouveau carburant risque donc de poser des difficultés. La profession a demandé au ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, Éric Besson, un engagement  par écrit pour qu’aucun contrôle n’ait lieu. La FDSEA attend également des précisions quant aux contraintes techniques liées au passage au nouveau carburant : nettoyage des cuves, vidange des circuits, filtres, tenue au froid.

44 tonnes

Le décret enfin publié

Le décret, tant attendu, autorisant les camions de 44 tonnes sur 5 essieux transportant des denrées agricoles (engrais, céréales, préparations à base de céréales, animaux, fruits et légumes…) à circuler, a été publié au Journal officiel du 18 janvier. C'est Nicolas Sarkozy qui en a fait l'annonce à l'occasion de ses vœux au monde rural, dans le Bas-Rhin. Les secteurs agricole et agroalimentaire pourront bénéficier “dès aujourd'hui” du relèvement à 44 tonnes (contre 40 tonnes actuellement) du poids total roulant autorisé pour les véhicules de transport, a indiqué le Président de la République. La mesure sera étendue en 2012 à tous les types de chargement de façon concomitante avec l'introduction de l'écotaxe poids lourds.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités