Aller au contenu principal

Nouvelle journée de mobilisation le 27 novembre

Le Conseil de la FDSEA s’est réuni le 8 novembre pour faire le point sur les actions syndicales de l’automne. Les lignes bougent, il convient désormais d’obtenir des avancées concrètes dans les exploitations.

Les responsables de la FDSEA souhaitent poursuivre le mouvement et veulent que les avancées se traduisent concrètement sur le revenu des exploitations.
Les responsables de la FDSEA souhaitent poursuivre le mouvement et veulent que les avancées se traduisent concrètement sur le revenu des exploitations.
© AA

La FDSEA a réuni son Conseil d’administration pour faire le point sur la stratégie syndicale d’automne et les fortes mobilisations des 8 et 22 octobre qui commencent à porter ses fruits. La présidente de la FNSEA Christiane Lambert était présente, l’occasion pour elle de remercier le travail réalisé par les responsables locaux FDSEA et JA. « Quand vous vous mobilisez dans les départements, c’est un vrai plus pour obtenir des rendez-vous avec les Ministres de l’Agriculture, de l’Intérieur, de la Santé ou de l’Environnement », a-t-elle dit.

Des avancées significatives
Des avancées ont déjà été obtenues comme le maintien du financement des chambres d’agriculture mais aussi de l’exonération sur le GNR.
On sent également que l’Etat durcit le ton face à l’agribashing avec les premières condamnations d’associations antispécistes.
Le Président de la République a effectué une visite au Sommet de l’élevage et il a travaillé avec les représentants des filières agricoles à l’ouverture de parts de marché en Chine.
Autre sujet qui évolue, la gestion de l’eau avec le verrou sur la question du stockage qui commence à céder. La FDSEA et les JA ont interpellé le Préfet directement à ce sujet le
22 octobre.
Enfin les derniers reportages médias ont été plus à l’écoute du monde agricole, les consommateurs nous restent favorables et commencent à douter de la véracité des propos des détracteurs de l’agriculture.

Rémunérer les producteurs
Pour Emmanuel Lachaize, secrétaire général de la FDSEA, il faut désormais aller plus loin : « il y a un frémissement mais tout cela doit se traduire en solutions concrètes sur les exploitations. La question du revenu des agriculteurs doit être prise à bras-le-corps ».  Aujourd’hui, une partie des EGA a joué son rôle en consolidant les indicateurs de prix et le seuil de revente à perte. Ces mesures doivent s’accompagner d’une meilleure rémunération des agriculteurs.

Revendications
La FDSEA et les JA demandent donc aux opérateurs de respecter les agriculteurs dans les négociations commerciales. Les indicateurs de prix sont désormais établis et connus de tous. Il est temps que l’argent revienne aux agriculteurs car la valeur existe et elle doit être répartie entre tous !
Ils demandent également à l’état de soutenir les filières au lieu d’investir son énergie à mettre en place des distorsions (Ceta, Mercosur, ZNT…) qui engendrent toujours plus de charges plombant les exploitations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le prix des terres et prés agricoles
Tour d’horizon de l’évolution des prix des terres agricoles pour chaque département de la région Pays de la Loire.
Le robot danois qui sème et désherbe tout seul
Le robot Farmdroid, homologué pour travailler en autonomie sur la parcelle, sème et bine. Une alternative à l’usage de produits…
Le Préfet met la pression sur le sanglier
 Le Préfet a réuni le 27 septembre les représentants agricoles et des chasseurs pour faire le point sur le dossier dégâts de…
« Des conditions idéales pour semer »
Avec la météo favorable, les semis de blé ont démarré depuis la semaine dernière dans le Maine-et-Loire. Reportage au Gaec…
Donner des clés pour s’installer
160 élèves de formation agricole ont arpenté le forum à l'installation, jeudi 14 octobre, au Gaec des Mardreaux au Fief-Sauvin.
Un troupeau plus adapté à la demande
 L’assemblée générale du syndicat limousin 49 s’est tenue à Vezins, mardi 28 septembre. L’occasion de visiter l’EARL Blaiteau.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités