Aller au contenu principal

Covid-19
Ouverture du dispositif d’aide destiné aux éleveurs de canard, pintade, caille et pigeon

A compter du lundi 19 avril à 12h, les éleveurs de canard, pintade, caille et pigeon très durement impactés par les deux confinements et la fermeture des restaurants peuvent déposer une demande d’aide sur le site de France Agrimer.

© AA

Fin 2020, le ministère de l’Agriculture avait annoncé la mise en place d’une aide spécifique à hauteur de 3 millions d’euros pour les élevages de caille, pintade, pigeon et canard. Les modalités de mises en œuvre de ce dispositif d’indemnisation exceptionnel ont été publiées par FranceAgriMer le 16 mars dernier.
L’aide est fondée sur la prise en charge d’une partie de la perte de marge brute engendrée par la pandémie de covid 19 en 2020.
Sont éligibles à cette mesure :
- Les personnes physiques ou morale constituée en tant qu’exploitant agricole, GAEC, EARL
- Immatriculées au répertoire SIREN de l’INSEE par un numéro SIRET
- Ayant subi au moins 30% de perte de marge brute sur l’activité d’élevage avicole totale sur l’année civile 2020 par rapport à l’année civile 2019 (justification comptable)
Les entreprises installées entre le 1er janvier 2019 et le 15 mars 2020 inclus peuvent être éligibles. Les situations d’installation à compter du 16 mars 2020 ne sont en revanche pas éligibles.
Les entreprises de sélection/accouvage des filières concernées ne sont quant à elle pas éligibles.
Pour les éleveurs ayant perdu entre 30 et 40 % de leur marge brute, l’aide correspondra à 20 % du montant de la perte. Pour les éleveurs ceux ayant subi plus de 40 % de perte de leur marge brute, l’aide correspondra à 30 % du montant de la perte. Une attestation comptable sera demandée.
Le montant minimum éligible est de 1 000 € et le montant maximum d’aide du dispositif est de 100 000 €.
 

Dépôt des demandes

Les demandes sont à déposer de manière dématérialisée sur le site de France Agrimer (https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise), à partir du lundi 19 avril 2021 à 12h et jusqu’au vendredi 21 mai 2021 à 12h.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités