Aller au contenu principal

TRAVAIL SAISONNIER
Passer d’une mobilité subie à une pluri-activité choisie

Le séminaire du Fresne
a fait émerger des idées à partir du terrain.

Sur un million de salariés agricoles en France, seuls 200 000 sont employés en CDI et l’on compte 1,3 million de contrats. En Maine-et-Loire, on comptabilise 41 000 contrats saisonniers pour seulement 3 200 équivalents temps plein. Tous les intervenants ont insisté sur la nécessité de travailler en synergie. Bertrand Hervieu, sociologue et ancien président de l’Inra, privilégie un scénario pluri-partenarial « entre les salariés et leurs organisations, les employeurs et les collectivités ».I a été beaucoup question de transport, de logement, de protection sociale du saisonnier, de gardes d’enfants, de formation et d’image du métier, mais également de
gestion des ressources ou relations humaines. André Seguin, président du conseil de développement du Pays des Vallées d’Anjou, a plaidé « pour que l’on adosse une charte du travail saisonnier, sorte de charte d’excellence sociale, à Végépolys ».
L’enjeu est de taille, soulignait aussi François Sarrazin, sociologue angevin : « Un certain nombre de productions sont objectivement délocalisables. La seule possibilité de le contrer est de maîtriser la qualité du travail. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités