Aller au contenu principal

Dégâts gibier
Permis de chasse pour les agriculteurs

FDSEA et Fédération des chasseurs proposent une session de l’examen du permis de chasser dédiée aux agriculteurs.

La section Dégâts de gibier de la FDSEA a rencontré Édouard-Alain Bidault et Michel Durchon, président et directeur de la Fédération des chasseurs de Maine-et-Loire, concernant une réflexion en cours depuis quelque temps : faire passer le permis de chasse à un maximum d’agriculteurs.
En effet, les dégâts sur les cultures sont devenus un sujet récurrent. Outre le sanglier, on constate des attaques répétées de corbeaux, pies, corneilles ou autres pigeons ramiers.
Ces espèces peuvent être détruites au fusil sur des périodes bien définies après autorisation individuelle
délivrée par le préfet. Encore faut-il être en possession d’un permis de chasse. Or, de moins en moins d’agriculteurs sont chasseurs. En cas d’attaques d’oiseaux, les chasseurs ne sont pas toujours disponibles le jour J pour y remédier. Cela donnerait donc plus de liberté pour lutter efficacement contre ces attaques”,  selon Jacky Terrien, responsable de la section à la FDSEA.
Dans un premier temps, une formation théorique d’une demi-journée sera assurée par la Fédération des chasseurs avec une attention particulière portée aux problématiques agricoles. Puis une formation pratique sera délivrée avant le passage de l’examen, assuré par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.
Inscriptions avant le 15 décembre au 02 41 96 76 29 ou fdsea49@agri49.com.
Damien Boussiron
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités