Aller au contenu principal

Pierre Ory, nouveau préfet de Maine-et-Loire

Ancien préfet des Vosges, Pierre Ory a pris ses fonctions lundi 23 novembre. Il succède à René Bidal, qui était arrivé en Maine-et-Loire en mai 2019.

Pierre Ory doit rencontrer prochainement les élus, les chambres consulaires et tous les acteurs contribuant à la vie collective.
Pierre Ory doit rencontrer prochainement les élus, les chambres consulaires et tous les acteurs contribuant à la vie collective.
© Préfecture Maine-et-Loire

Le département a un nouveau préfet depuis ce lundi, Pierre Ory, âgé de 57 ans. Pour cet ancien préfet des Vosges (2017-2020) et précédemment du Gers (2015-2017), l’arrivée en Anjou est une découverte : « je ne connais pas le département, je vais devoir apprendre ce territoire, le décoder », a déclaré Pierre Ory lors de sa prise de fonction le 23 octobre. La situation sanitaire actuelle n’est guère propice aux échanges mais le représentant de l’état, qui se définit lui même comme « pragmatique » et « accessible », souhaite ne pas perdre de temps et aller très prochainement à la rencontre de tous les acteurs contribuant à la vie collective. Les mandats préfectoraux étant généralement assez courts, « l’acclimatation doit se faire très vite ».
Dans les  dossiers prioritaires, il y aura bien entendu la crise sanitaire et le plan de relance.  
« Les indicateurs bien orientés sur le Covid ne doivent pas nous inciter à relâcher l’effort, bien au contraire », a souligné le nouveau préfet.


« Aller très vite au contact de la profession agricole »
En matière agricole plus spécifiquement, il rappelle que la crise sanitaire a mis en exergue « le rôle de l’agriculture qui nourrit le pays » et souligne que des filières rencontrent aujourd’hui des difficultés.
Il « souhaite aller très vite au contact de la profession agricole, sur beaucoup de sujets importants et compliqués ».  La situation de l’aviculture l’interpelle en particulier et il appelle à « une vigilance élevée sur l’influenza aviaire ». En tant que préfet du Gers, Pierre Ory a connu l’épisode précédent de l’épizootie : « j’ai vécu durement la crise de la grippe aviaire, cela a été dur, il a fallu abattre, j’ai vu le désarroi des éleveurs de canards ».
Le nouveau préfet évoque aussi spontanément le dossier des dégâts de gibier, très prégnant dans les Vosges : « je viens d’un département où les dégâts avaient pris une proportion  importante et j’ai signé des arrêtés de tirs de prélèvement ». Le nouveau représentant de l’Etat dit avoir tout à découvrir de l’agriculture angevine, qu’il perçoit d’emblée comme « diversifiée ».

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités