Aller au contenu principal

Plantes médicinales : une production exigeante

C’est à Chemillé dans le Maine-et-Loire, au coeur du grand berceau régional des plantes médicinales, que s’est installé Fabien Delaunay. Alliant conventionnel et bio, il fait le pari de conjuguer tradition familiale et enjeux économiques modernes.

Fabien Delaunay effectuant le tri manuel de la menthe séchée, après un premier tri mécanique qui permet d’enlever la tige. Cette étape peaufine le travail de la machine et permet d’éliminer les mauvaises herbes.
Fabien Delaunay effectuant le tri manuel de la menthe séchée, après un premier tri mécanique qui permet d’enlever la tige. Cette étape peaufine le travail de la machine et permet d’éliminer les mauvaises herbes.
© AA

"Nous travaillons avec du vivant, et c’est là tout l’enjeu et toute la difficulté de notre production en plantes médicinales », constate Fabien Delaunay, installé sur l’exploitation familiale depuis
2013. En octobre 2016, son frère Emilien le rejoint pour s’associer avec lui. L’EARL les Quatre
Saisons produit du conventionnel et l’EARL Delaubio est, elle, tournée vers la production biologique. « C’est d’ailleurs aujourd’hui notre objectif principal que toute notre exploitation
soit en bio, tout en utilisant les techniques agronomiques et mécaniques qui permettent d’obtenir de bons résultats". (...) Le marché des plantes médicinales est très spécifique et la production
se heurte à des barrières économiques et réglementaires. (...) En plus des paramètres liés au bio, les règlementations exigées par les laboratoires sont de plus en plus pointues.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou Agricole du 12 janvier 2018.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités