Aller au contenu principal

Partenariat
Plus de produits agricoles locaux dans la restauration collective

L’association des maires de Maine-et-Loire et la Chambre d’agriculture ont signé une convention.

Jean-Luc Davy (Association des maires) et Jean-François Cesbron (Chambre d’agriculture). 
La démarche s’inscrit dans le cadre du Grenelle de l’environnement et dans le droit fil du Projet agricole départemental.
Jean-Luc Davy (Association des maires) et Jean-François Cesbron (Chambre d’agriculture).
La démarche s’inscrit dans le cadre du Grenelle de l’environnement et dans le droit fil du Projet agricole départemental.
© AA

Jeudi 7 janvier, à Angers, une convention a été signée entre la Chambre d’agriculture et l’association des maires. Objectif : le développement de l’approvisionnement en produits locaux au sein de la restauration collective primaire. Ces deux organismes ont lancé depuis plusieurs mois un partenariat en ce sens. Cette démarche s’inscrit à la fois dans le cadre du Grenelle de l’environnement mais également du Projet agricole départemental (PAD). Il s’agit, à travers cette convention, de structurer une offre de produits locaux et de permettre aux gestionnaires de mettre en œuvre les moyens et les outils d’aide à la décision. Il faut rappeler que le Grenelle de l’environnement préconise le recours à des produits bio en
restauration collective (20 % à l’échéance 2012) ou/et de produits saisonniers à faibles impacts environnementaux. Une enquête auprès des 363 communes de Maine-et-Loire a été menée pour dresser un état des lieux de la restauration collective et connaître les pratiques ac-tuelles en matière de d’approvisionnement, connaître leurs souhaits d’évolution. 63 % des communes ont répondu à l’enquête. Il en ressort notamment que 25 % des communes avec cantines autogérées s’approvisionnement régulièrement auprès d’agriculteurs locaux. Et lors-qu’on leur demande si elles souhaitent développer un approvisionnement local et bio, les communes répondent oui à 63 % pour le “local”, oui à 67 % pour le “bio”.
L’association des maires et la Chambre d’agriculture poursuivent à présent leurs travaux par l’analyse de situations de communes de référence, représentatives des différents cas de figures révélés par l’enquête. Ainsi sept communes du département vont être suivies : Armaillé, Saint-Lambert-la-Potherie, Juvardeil, Daumeray, Genneteil, Le Puy-Notre-Dame, Saint-Sauveur-de-Landemont. Certaines de ces communes travaillent en cantines autogérées, d’autres avec des sociétés : Restoria (voir ci-dessous) et Océane de restauration, qui représentent, à elles deux, deux tiers des restaurations déléguées.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Valérie, Baptiste et Dominique Lebrun sont associés dans l'entreprise Ek'o save water.
Ek'o économise l'eau sous la douche
Ek'o save water a créé un système de robinetterie qui économise l'eau sous la douche. Les associés ont reçu une médaille d'or et…
Simon et Didier Trovalet, devant le nouveau siège social, en construction à l'entrée de Saint-Augustin des Bois. L'entreprise investit 2 millions d'euros dans sa réorganisation interne.
Prefakit construit
son avenir
Marchés en plein développement, recrutements, et bientôt nouveau siège social. Implantée à Saint-Augustin des Bois depuis 77 ans…
Sébastien Ferrard, du Gaec du Pâtis Candé. Sur cette parcelle sableuse, auparavant en prairie, l'agriculteur a pu semer un maïs à indice 270-300.
Des chantiers décalés par les pluies
Les semis de maïs devraient pouvoir reprendre en fin de semaine. Certains agriculteurs ont pu déjà semer fin avril début mai,…
Christian Suteau conduit un troupeau de 30 Normandes sur une SAU de 65 ha, majoritairement en herbe.
Il achète de la paille, craignant une pénurie à la récolte
Christian Suteau achète tous les ans environ 50 t de paille à un voisin pour compléter la production de son exploitation. Cette…
Au cours de la journée, les six conférences techniques ont rassemblé du public. L'événement a accueilli 1300 visiteurs sur le site de Thorigné-d'Anjou.
1 300 visiteurs à Thorigné d'Anjou
La ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou a accueilli 1 300 visiteurs jeudi 16 mai pour une restitution de ses travaux de…
Élections européennes : ne nous laissons pas tenter par l'abstention

A un mois du vote prévu le 9 juin, que dire aux citoyens, et aux agriculteurs en particulier, qui sont…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois