Aller au contenu principal

Partenariat
Plus de produits agricoles locaux dans la restauration collective

L’association des maires de Maine-et-Loire et la Chambre d’agriculture ont signé une convention.

Jean-Luc Davy (Association des maires) et Jean-François Cesbron (Chambre d’agriculture). 
La démarche s’inscrit dans le cadre du Grenelle de l’environnement et dans le droit fil du Projet agricole départemental.
Jean-Luc Davy (Association des maires) et Jean-François Cesbron (Chambre d’agriculture).
La démarche s’inscrit dans le cadre du Grenelle de l’environnement et dans le droit fil du Projet agricole départemental.
© AA

Jeudi 7 janvier, à Angers, une convention a été signée entre la Chambre d’agriculture et l’association des maires. Objectif : le développement de l’approvisionnement en produits locaux au sein de la restauration collective primaire. Ces deux organismes ont lancé depuis plusieurs mois un partenariat en ce sens. Cette démarche s’inscrit à la fois dans le cadre du Grenelle de l’environnement mais également du Projet agricole départemental (PAD). Il s’agit, à travers cette convention, de structurer une offre de produits locaux et de permettre aux gestionnaires de mettre en œuvre les moyens et les outils d’aide à la décision. Il faut rappeler que le Grenelle de l’environnement préconise le recours à des produits bio en
restauration collective (20 % à l’échéance 2012) ou/et de produits saisonniers à faibles impacts environnementaux. Une enquête auprès des 363 communes de Maine-et-Loire a été menée pour dresser un état des lieux de la restauration collective et connaître les pratiques ac-tuelles en matière de d’approvisionnement, connaître leurs souhaits d’évolution. 63 % des communes ont répondu à l’enquête. Il en ressort notamment que 25 % des communes avec cantines autogérées s’approvisionnement régulièrement auprès d’agriculteurs locaux. Et lors-qu’on leur demande si elles souhaitent développer un approvisionnement local et bio, les communes répondent oui à 63 % pour le “local”, oui à 67 % pour le “bio”.
L’association des maires et la Chambre d’agriculture poursuivent à présent leurs travaux par l’analyse de situations de communes de référence, représentatives des différents cas de figures révélés par l’enquête. Ainsi sept communes du département vont être suivies : Armaillé, Saint-Lambert-la-Potherie, Juvardeil, Daumeray, Genneteil, Le Puy-Notre-Dame, Saint-Sauveur-de-Landemont. Certaines de ces communes travaillent en cantines autogérées, d’autres avec des sociétés : Restoria (voir ci-dessous) et Océane de restauration, qui représentent, à elles deux, deux tiers des restaurations déléguées.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
" Traquer les prix hors la loi "
Interview de Frédéric Vincent, responsable du dossier lait à la FDSEA.
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités