Aller au contenu principal

Syndical
Plus forts ensemble

La défense des intérêts de ses adhérents, des prix, des productions animales et végétales est le cœur de métier de la FDSEA et des JA. Retour sur les actions, les avancées et acquis de 2010.

Opération paille
Opération paille
© AA

Productions

Pour la défense du revenu par les prix

Productions animales :

Lait :
- Accord de prix du 18 août qui permet une hausse de 31 euros/1 000 litres sur 6 mois au lieu de 13,8 euros proposés par les entreprises.- Vote de la LMA qui doit permettre de renforcer l’organisation des producteurs.
Viande bovine :

- Accord sur la Pesée classement marquage (PCM) qui doit dès 2012 imposer la machine à classer et faire respecter la présentation des carcasses avant la pesée.
- Actions (GMS, cotation…) : dénonciation du manque de transparence sur l’origine des viandes et demande d’une meilleure répartition des marges.
Porc :

- Mise aux normes : doublement de l’aide pour les truies gestantes (200 € par place).
- Installations classées : définition des “modifications notables”. Engagement à exonérer les regroupements d’élevages des études d’impact et enquêtes publiques.
Volailles :
combat pour que les GMS répercutent la hausse du prix de l’aliment.
Ovins :
le rééquilibrage des aides Pac doit permettre de retrouver des revenus décents
Observatoire :
Mise en place de l’observatoire des prix et des marges  pour plus de transparence dans la formation des prix du producteur au distributeur.

Productions végétales :

Assurance récolte : prise en charge de 65 % du montant de la prime d’assurance.
Fruits et légumes : obtention de 50 dérogations et une dizaine d’autorisations de mise sur le marché sur la campagne 2010.
Pac : mise en place d’une aide à la diversité des assolements (25 €/ha), d’une MAE rotationnelle (32 €/ha) et d’une aide aux protéagineux
(120 €/ha).
Grandes cultures : mise en place d’un comité de suivi sur la situation des céréales (revenu, compétitivité, marché et contraintes spécifiques).



Environnement

Pour des évolutions acceptables et progressives

BCAE herbe : assouplissement de la réglementation initiale. Exemple : possibilité de retourner une prairie permanente dès lors qu’une surface équivalente est réimplantée (au lieu d’une interdiction totale de retournement).
Arrêté fossés :
alors que les départements voisins ne peuvent traiter à moins d’1 m, des fossés, l’interdiction en Maine-et-Loire s’applique uniquement sur le fossé.
Bandes enherbées :
engagement du gouvernement sur la définition des cours d’eau qui doit coïncider avec la carte BCAE.
Produits phytos :
conditionner le retrait d’un produit en France, mais autorisé en Europe, à l’avis de l’Afssa et à une évaluation  des effets économiques du retrait.
Irrigation :
début de la mise en place de la gestion collective en vallée de l'Authion.
Plan d’épandage :
réduction des distances d’épandage le long des cours d’eau de 35 m à 10 m en présence d’une bande enherbée.
Phosphore :
négociation en cours pour obtenir un seuil maximum d’apport de 100 unités/ha de SAU.
Irrigation
: Malgré le déficit pluviométrique de l’été, l’arrêté de prélèvement en Loire a sécurisé l’accès à l’eau à 650 agriculteurs de la Vallée.

 

Vie du réseau

La FDSEA, un lieu d’échanges

Un réseau dense et dynamique : 200 syndicats communaux et 34 cantonaux, 19 sections spécialisées pour une remontée d’informations au plus proche du terrain.
Des moyens humains : une équipe d’animateurs et de juristes aux côtés des adhérents pour les conseiller et les défendre et des professionnels engagés dans toutes les productions et tous les territoires.
Des moyens de communication : un site internet www.fdsea49.fr, des Lettres aux sections (porc, aînés, bio…), un bulletin mensuel interne l’Essentiel et un journal de référence l’Anjou Agricole.
Des échanges : rencontres trimestrielles avec les députés du Maine-et-Loire pour faire remonter les problématiques agricoles.
Des formations concrètes : Certiphyto, Conditionnalité, Télépac, Transmission d’exploitation et Santé au travail.
Des remises chez 350 partenaires locaux de la Carte Moisson.
Collaboration : avec les céréaliers de Vienne et Seine-et-Marne pour se procurer 5 000 tonnes de paille.

 

Exploitations

Pour améliorer les trésoreries

TIPP / TICGN : remboursement partiel concernant l’année 2009 (350 € par exploitation en moyenne).
Avancement des paiements Pac : une avance de trésorerie de 30 M d’€ pour le département versée au 16 octobre.
Plan de soutien à l’agriculture :
- Fac : prise en charge des intérêts d’emprunt avec 3,7 M€ pour 1 248 dossiers.
- Prise en charge de la part patronale des cotisations MSA : 2,9 M€ pour 720 dossiers.
- Prêts de trésorerie : 1 250 dossiers pour 20 M€ de prêts accordés (prise en charge de 1,5 %).
- Dacs agri : 550 dossiers pour 3 M€.
Sécheresse :
- Demande de reconnaissance en calamités agricoles.
- Demande de dégrèvement partiel de la TFNB.
- Dérogation pour l’exploitation des jachères.
- Dérogations fourragères pour les éleveurs bio.
Photovoltaïque : Obtention d’une transition tarifaire avantageuse pour les projets d'installations déjà engagés lors de la parution des nouveaux tarifs.
10 millions d’euros : le montant des soutiens directs pour les agriculteurs angevins dans le cadre du Plan de soutien à l’agriculture.

 

Autres actions

La FDSEA, c’est aussi cela…

Dégâts sur les cultures : la section dégâts de gibier se bat pour la mise en place d’un plan efficace de maîtrise du sanglier et a obtenu la simplification des déclarations et des demandes de destruction des animaux nuisibles.
La protection du foncier agricole : instauration de la commission départementale de consommation des espaces agricoles et implication locale dans les documents d’urbanisme pour prendre en compte les avis des agriculteurs.
L’emploi, un enjeu prioritaire pour les partenaires sociaux :
- la bourse à l’emploi gérée par l’Adéfa (110 employeurs y ont fait appel en 2010) ;
- une communication renforcée auprès des demandeurs d’emploi et des prescripteurs ;
- mise en place des accords collectifs prévoyance et complémentaire santé.
Une section des Aînés dynamique : travail sur le dossier des retraites, réflexion sur la mise en place d’une complémentaire santé de groupe mais aussi de la convivialité (voyages à Versailles, dans les Vosges et les Landes).

 

 

 

Contact :
Pour toutes questions ou adhérer, contacter le président communal ou cantonal ou la FDSEA au 02 41 96 76 29 ou fdsea49@agri49.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités