Aller au contenu principal

Portes ouvertes sur les pratiques raisonnées le 30 novembre

Des producteurs de la région des Pays de la Loire, en démarche agriculture raisonnée, ouvrent leurs portes. Rendez-vous dans trois exploitations de Maine-et-Loire le 30 novembre prochain.

Des pratiques raisonnées pour des systèmes de production durable, tel est le thème choisi par FarreARRE et la Chambre Régionale pour les portes ouvertes qui s’organisent sur une semaine dans la région.
Le 30 novembre, trois exploitations du Maine et Loire (voir encadré)accueilleront les agriculteurs invités. Lors de cette journée, cohabiteront des exploitations grandes cultures, viticulture et élevage. Outre les thèmes déjà cités, la contention des animaux, la mise aux normes économe des bâtiments et la mise en valeur paysagère du patrimoine bâti, seront au devant de la scène.



Un local phytosanitaire dans une ancienne loge à cochon, une mise aux normes à l’origine de la rationalisation des bâtiments pour optimiser le site, des passages d’hommes aménagés dans les bâtiments pour sécuriser et gagner du temps, un bureau spacieux et convivial, tout sur l’EARL du Gât à St Laurent de la Plaine, est raisonné. Ceci pour gagner en efficacité, dégager du temps et trouver un équilibre qui permet, entre autre à Sylvie, de développer sa créativité avec pour toile de fond le site même de l’exploitation.

L’autonomie fourragère, la baisse des intrants, l’optimisation des bâtiments sont des étapes franchies depuis presque 10 ans. Depuis l’exploitation ne cesse de chercher à s’améliorer « mais les marges de progrès restent encore importantes, on peut toujours s’améliorer et nous ne prétendons pas être parfait » souligne modestement Guy Caillault.
Entre 1998 et 2000 c’est sur le plan de la traçabilité et de l’hygienne que l’EARL s’est investie en s’engageant dans un contrat de progrès sur l’atelier de volaille et en intégrant la Charte de Bonnes Pratiques d’Elevage pour les bovins.
Ces dernières années, c’est sur la sécurité que Gilles et Sylvie sont sensibilisés, poste par poste, ils recherchent des solutions pour améliorer la sécurité tout en rationalisant ce qui souvent améliore leur efficacité. Cette démarche d’analyse de risque appuyée par la MSA est d’autant plus importante qu’elle est rendue obligatoire par la présence d’un salarié sur l’exploitation. Enfin, la décision de se qualifier, associée aux exigences de la conditionnalité des aides ont poussé l’EARL à rationaliser leur bureau pou finalement en faire un lieu de travail et d’accueil.
Lors de la journée porte ouverte, 3 ateliers seront présentés ; le bureau, la mise en valeur des bâtis et la rationalisation des bâtiments, la santé et la sécurité, encadrée par un intervenant de la MSA.

Sarah PETIARD


Le 30 novembre, à 14 heures, trois exploitations de Maine-et-Loire ouvriront leurs portes :

EARL Vignoble Dessevre, Dominique et Pierre-Eric Dessevre, à Tigné - viticulture et vente directe - atelier : optimisation des phytos

EARL des Gâts, Sylvie de Guy Caillault, à Saint-Laurent-de-la-Plaine : vaches laitières -
ateliers : sécurité au travail ; mise en valeur paysagère des bâtiments, organisation administrative

EARL Ferme de la Boissée Vieille, Fabienne et Dominique Davy, à Daumeray : vaches allaitantes et vente directe - ateliers : parc de contention et bâtiments ingénieux : sécurité et gain de temps.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités