Aller au contenu principal

Elections
Pour une agriculture audacieuse, attractive et solidaire

La liste d’union FDSEA-Jeunes agriculteurs qui se présente aux suffrages des agriculteurs se veut représentative de la diversité agricole de Maine-et-Loire.

La liste d’union FDSEA/JA.
La liste d’union FDSEA/JA.
© AA
C’est sur une exploitation agricole que se sont retrouvés les candidats FDSEA-JA pour la présentation officielle de leur liste aux prochaines élections Chambre d'agriculture. Cette liste d’union est conduite par Jean-François Cesbron, président sortant. Rassemblant la FDSEA, JA auxquels s’associent la Fédération viticole de l’Anjou et l’UHA (Union horticole de l’Anjou), cette liste est composée d’hommes et de femmes représentatifs de la diversité de l’agriculture angevine, qu’il s’agisse des productions, des systèmes, des régions (voir encadré).
Jérôme Delêtre, associé avec Yves-Marie Houdmon, est l’un des candidats sur le collège syndical. Le Gaec des Deux provinces (lait et engraissement des jeunes bovins) est situé à La Meignanne, à une dizaine de kilomètres d’Angers. Les deux associés se sont installés à la suite de Paul et André Charbonnier, lui-même candidat sur la liste du collège des anciens exploitants. Cette génération montante, qui se nourrit du même sens de l’engagement – Yves-Marie a des responsabilités dans la Cuma, les maisons familiales et dans les associations locales, – illustre bien les axes définis dans le Projet agricole départemental (PAD) qui constitue le programme de la liste d’union : les hommes, les revenus, l’environnement et les relations avec la société civile et les collectivités. « L’un des objectifs du PAD est de permettre un grand nombre d’actifs, chefs d’exploitations ou salariés, en affectant la moitié des moyens de productions des exploitations cédées à l’installation et en confortant les exploitations à plus faible dimension économique », rappelle Christophe Beautrais, président de JA. « Nous comprenons les besoins de développement des villes et des transports, mais nous avons besoin de perspectives sûres pour nos investissements », demande Jérôme Delêtre.
C’est dans cet esprit de partenariat qu’a été bâti le slogan de la campagne : “Pour une agriculture audacieuse, attractive et solidaire”. Audacieuse parce qu’elle correspond à l’esprit de l’agriculture de l’Anjou et des agriculteurs, fait de prises de risques, d’initiatives. « Nous avons de l’agriculture une vision énergique », confirme Christiane Lambert, la présidente de la FDSEA. Cette agriculture se veut aussi attractive, car elle repose sur des revenus tirés de l’exercice du métier et offrant des conditions de travail, de vie et de reconnaissance en adéquation avec l’ensemble de ses missions : l’alimentation, l’environnement, l’emploi, la santé, les énergies, etc. Enfin, elle confirme sa solidarité lors des crises que l’agriculture a traversées et sur les projets structurants. Cette solidarité s’insère aussi au fil des dossiers « qui demandent parfois des arbitrages difficiles », reconnaît la responsable professionnelle. « Nous savons prendre nos responsabilités et nous les assumons ».

Une participation de 60 % escomptée
C’est avec une liste renouvelée, d’une moyenne d’âge de 42 ans, bien répartie sur le territoire, que la FDSEA et JA briguent les suffrages des agriculteurs et des agricultrices. Ils escomptent une participation en hausse, atteignant les 60 %. « Ces élections sont un test de représentativité, rappelle Christiane Lambert. C’est grâce à cette représentativité reconnue que des avancées sur des dossiers importants sont à mettre à notre actif : la LOA, la conditionnalité, les DPU ; au plan européen les dispositions pour la Pac, la préférence communautaire ; au plan mondial, l’OMC. Et c’est grâce à cette représentativité que nous pourrons exiger des hommes politiques qu’un secteur qui pèse 9 milliards de chiffre d’affaires et 15 % des emplois en France mérite plus que quelques lignes dans un programme électoral ».

M. L.-R.

La FNSEA et JA resteraient majoritaires aux Chambres d’agriculture

La FNSEA et JA resteraient majoritaires aux Chambres d’agriculture à l’occasion des élections de janvier-février 2007. C’est ce qui apparaît dans les résultats d’un sondage exclusif Agra Presse-Ouest France réalisé par l’Ifop, parus dans l’édition d’Agra de ce 18 décembre et dans Dimanche Ouest-France. La FNSEA et Jeunes agriculteurs recueilleraient 55 % des suffrages, la Confédération paysanne 26 %, la Coordination rurale 15 % et le Modef 4 %. S’ils étaient confirmés en janvier prochain, ces chiffres ne seraient pas très éloignés de ceux des élections de 2001. La FNSEA progresserait d’un point et garderait la majorité absolue, la Coordination rurale gagnerait deux points, la Confédération serait stable et le Modef s’effriterait légèrement. Rien n’est joué pour autant : la campagne électorale est à peine commencée. Mais les exploitants agricoles paraissent déjà assez déterminés. 62 % des personnes interrogées sont tout à fait ou plutôt certaines de voter par correspondance.
Sondage réalisé par l’Ifop auprès d’un échantillon de 1 006 personnes représentatives de la population des exploitants agricoles par téléphone du 19 au 27 novembre 2006.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités