Aller au contenu principal

Premières orges battues en Anjou

Coup d’envoi des moissons dans le Maine-et-Loire. Les agriculteurs ont commencé à battre l’orge cette semaine. Pour la Cuma Loire Béconnais de Saint-Augustin-des-Bois, les chantiers ont débuté mardi 23 juin.

Le Gaec Vernoux travaille avec la Cuma Loire Béconnais.
Le Gaec Vernoux travaille avec la Cuma Loire Béconnais.
© AA

Au Rivault, à Bécon-les-Granits, mercredi 24 juin, les remorques pleines de grains d’orge font les va-et-vient jusqu’au silo de collecte d’Anjou Maine céréales situé à 3 km. Le Gaec Vernoux a réservé la moissonneuse-batteuse de la Cuma pour la journée. Alors pas le temps de chômer. « La moissonneuse est arrivée mardi soir vers 19 heures, on a pu travailler une heure dans l’orge mais l’humidité nous a vite arrêtés », explique Stéphane Lebastard, un des 4 associés de l’exploitation laitière. L’agriculteur souhaitait débuter la récolte avec le colza. « La graine est mûre, mais la paille est encore verte. » En cause, l’humidité des semaines passées. L’orge, elle, est à maturité et a été moissonnée. « On est sur une année précoce, précise l’exploitant. D’habitude, on démarre plutôt autour du 1er juillet. »

12 hectares d’orge récoltés
Entre le mardi soir et le mercredi, 12 hectares ont été récoltés sur les 24 hectares que compte l’exploitation laitière. Le chantier des moissons mobilise 2 personnes. Le chauffeur de la Cuma pour la récolte. Et un agriculteur pour le transport jusqu’au silo. « Et il faut 2 autres personnes pour se relayer pendant la pause déjeuner », remarque Pierre-André Cherbonnier, un des associés du Gaec. Avec les conditions météorologiques particulières, il s’avoue chanceux. « On a pu tout semer avant la pluie et tout a levé. » La céréale récoltée a été semée le 30 octobre sur un précédent de colza. « Tout s’est bien passé. Il y a eu un désherbage tardif au 21 février parce qu’on ne pouvait pas accéder à la parcelle. Et un fongicide au 22 avril, ajoute Stéphane Lebastard. Depuis 3-4 ans, on a drainé la parcelle. Ca se ressent...»

Rendement en baisse
En moyenne, sur l’exploitation, les rendements en orge sont de 65 qtx/hectare. « L’an dernier, ils étaient de 75 qtx. » Cette année, ils sont de 56 qtx avec un PS de 65 et un taux d’humidité de 8,8. « La pluie hivernale et le coup de chaleur du mois de mai ne nous ont pas aidé. »
Les céréales sont vendues à la coopérative Terrena. « Une partie des céréales sera déduite du prix de l’alimentation pour les vaches. » Les prix acomptes ne sont pas encore connus.
« Terrena les donne en général fin juillet », précise Pierre-André Cherbonnier. Pour le moment, les agriculteurs recevront d’une avance de trésorerie : 90 euros/t. Elle sera versée par la coopérative début juillet.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités