Aller au contenu principal

Prix alimentaires
Prix alimentaires : des « risques d'émeutes », selon Bruno Le Maire et la FAO

En raison de la hausse des prix des produits alimentaires, « il existe un risque réel d'émeutes de la faim » dans le monde, a déclaré Bruno Le Maire au cours d'une conférence de presse à Rome, le 4 février en compagnie de Jacques Diouf, directeur général de la FAO. LA FAO avait annoncé sur son site Internet, la veille, que les prix alimentaires avaient atteint un niveau historique en janvier et qu'ils pourraient continuer à augmenter, entraînant des risques de troubles dans les pays pauvres. Les prix ont augmenté de 3,4 % par rapport à décembre 2010, pour atteindre 231 points sur l'indice établi par la FAO, soit « le plus haut niveau » depuis que la FAO a instauré cette mesure en 1990. Lors des « émeutes de la faim » en 2007 et 2008, l'ensemble des prix alimentaires avaient atteint 200 points, un record battu pour la première fois en octobre dernier (205 points). D'après la FAO, si « les prix de l'ensemble des denrées ont accusé de fortes hausses en janvier, celui de la viande est resté inchangé. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités