Aller au contenu principal

Lait
Prix du lait dans l’Ouest en 2010 : hausse à confirmer

Interview de Pascal Clément, président de la section laitière FRSEA Ouest.

Pascal Clément : « La discussion sur le prix du lait du premier trimestre 2010 se fera sur le prix moyen 2009, c'est-à-dire environ 280 €/1 000 litres : le prix de janvier sera donc forcément supérieur pour nous à cette valeur ».
Pascal Clément : « La discussion sur le prix du lait du premier trimestre 2010 se fera sur le prix moyen 2009, c'est-à-dire environ 280 €/1 000 litres : le prix de janvier sera donc forcément supérieur pour nous à cette valeur ».
© AA

Les indices nationaux du Cniel sur l’évolution du prix du lait au premier trimestre 2010 ont été publiés, mais la déclinaison en Bretagne et Pays de la Loire n’est pas décidée. Le point avec Pascal Clément, président de la section laitière FRSEA Ouest.

Le Cniel a publié des indices de tendance des marchés. À quoi correspondent-ils et que vont-ils donner concrètement pour les producteurs de lait ?
Pascal Clément : Ils sont le reflet objectif de l’évolution des principaux marchés des produits laitiers : produits laitiers vendus en France (yaourts, lait de consommation, fromages…), fromages vendus en Europe (Gouda, Edam…) et produits industriels laitiers (beurre et poudre). L’indice publié par le Cniel traduit les conséquences de l’évolution de ces marchés sur le prix du lait payé aux producteurs. Cette traduction est calculée selon la méthode validée le 3 juin 2009, lors de l’accord sur le prix du lait : c’est ce calcul qui donne l’orientation de + 3,1 % à + 8,5 % sur le prix du lait au 1er trimestre 2010. Cet indice est national et il doit s’appliquer sur le prix du lait proposé dans chaque région par chaque interprofession laitière régionale pour être traduit concrètement.

Quel va être le prix du lait dans l’Ouest au premier trimestre 2010 ?
Le Cilouest, notre interprofession laitière régionale, se réunit ce vendredi 18 décembre pour voir concrètement ce que va être le prix du lait payé aux producteurs en Bretagne et en Pays de la Loire en janvier, février et mars 2010. C’est une réunion provoquée afin de donner le plus rapidement possible de la lisibilité aux producteurs de lait. On compte pousser au maximum les transformateurs à prendre en compte les difficultés des exploitations laitières. Les éleveurs ont trop souffert de l’année 2009, en témoignent les chiffres publiés (voir page 12) la semaine dernière sur le revenu des éleveurs laitiers. Une amélioration très rapide est salutaire pour les producteurs notamment pour assurer le renouvellement. Je peux d’ores et déjà vous dire que la discussion sur le prix du lait du premier trimestre 2010 se fera sur le prix moyen 2009, c'est-à-dire environ 280 €/1 000 litres : le prix de janvier sera donc forcément supérieur pour nous à cette valeur.

Laurent BOUSSÈS

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités