Aller au contenu principal

Produire de la viande et soulager l’environnement

Sur l’exploitation de Benoît Huntzinger, l’environnement est au cœur de toutes les démarches. Ainsi, l’éleveur de Chemillé-en-Anjou fait partie des 170 fermes innovantes du projet européen Life Beef Carbon.

© AA

Life Beef Carbon est un projet, piloté par l’Idele, visant à développer une stratégie bas carbone pour la filière viande bovine. « L’idée, c’est d’effectuer des bilans sur nos fermes innovantes, puis de cibler des actions qui peuvent être mises en place pour améliorer leur bilan carbone. Enfin, nous mesurons l’efficacité de ces mesures. Cela est fait en utilisant le diagnostic Cap’2ER », détaille Christophe Grosbois, chargé de mission viande bovine à la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire. Pour rappel, la consommation de viande bovine représente 5 % de l’empreinte carbone d’un Français. Après application de plans carbone sur les exploitations, celles-ci ont vu leur empreinte diminuer de 12 %.


Autonomie
La Ferme des Blottières, menée par Benoît et Marine Huntzinger depuis 2018, s’étend dans un cadre bocager verdoyant et dense. 75 ha, dont 65 en prairies, permettent de nourrir en autonomie les 70 moutons de Belle-île et les 50 limousines. Ferme bio, 95 % de la production est vendue en direct. Avec trois obsessions : l’autonomie, la viabilité et la préservation de l’environnement. « J’étais banquier avant de m’installer. Et ce que j’ai observé sur le terrain, c’est que les fermes les plus rentables étaient également les plus autonomes », détaille Benoît Huntzinger. « Et les fermes autonomes ont souvent un meilleur bilan environnemental », complète Christophe Grosbois. Ainsi, participer au projet Life Beef Carbon paraissait évident pour l’éleveur. « Il y a le savoir-faire, et le faire savoir. Aujourd’hui, il faut clamer haut et fort que non, l’élevage bovin allaitant n’est pas polluant, en extensif, et qu’il permet énormément de bénéfices ». Une prairie stocke 0,6 téqCO2/an/ha, et 1 km de haie stocke 1,25 téqCO2/an.


Changer de systèmes
Sur la Ferme des Blottières, ce ne sont pas moins de 15 km de haies qui délimitent les parcelles. Et bientôt, ce seront 7 mares que va creuser Benoît Huntzinger qui s’ajouteront aux nombreux refuges pour la biodiversité. « Nous souhaitions aller plus loin que la bio, sur la biodiversité, la qualité de l’eau, de l’air... », énumère l’éleveur, qui espère que la prochaine Pac permettra d’aller encore plus loin dans la protection de l’environnement. « Il faut faire évoluer les anciens systèmes, et aller vers un élevage plus vertueux. La nature est bien faite, il faut lui laisser la possibilité de s’exprimer », résume Benoît Huntzinger. « Ce qui est intéressant sur cette exploitation, et sur Life Beef Carbon en général, c’est qu’on montre qu’ambition environnementale et santé économique vont de pair », conclut Christophe Grosbois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités