Aller au contenu principal

Foire
Promotion de races bovines à la Petite Angevine

La Petite Angevine a accueilli le concours blonde d’Aquitaine et la présentation de races laitières et allaitantes.

Lundi dernier, la Foire de la Petite Angevine a accueilli le concours départemental de la race blonde d’Aquitaine.
Lundi dernier, la Foire de la Petite Angevine a accueilli le concours départemental de la race blonde d’Aquitaine.
© AA

Depuis 157 ans, la Foire de la Petite Angevine perdure et attire des milliers de visiteurs dans l’enceinte de l’hippodrome de la Prée, à Beaupréau. Les traditionnelles courses hippiques, rassemblant quelque 5 500 turfistes, ont précédé la foire commerciale baignée d’un soleil généreux, lundi dernier. La partie agricole et para-agricole (matériel, aliment pour le bétail…) représentait un tiers des exposants.
Fidèles à la manifestation, les éleveurs de blondes d’Aquitaine ont organisé leur 10e concours départemental (palmarès ci-dessous). Onze éleveurs - dont deux nouveaux - ont présenté une cinquantaine d’animaux  évalués toute la journée par deux juges vendéens, Guy-Paul Gaborit et Antoine Metais. Le nombre de bovins présentés est en diminution, probablement à cause d’une conjoncture (sécheresse et crise économique) peu favorable.
Pour la première année, le site a accueilli le concours départemental des percherons avec la présence d’une dizaine d’éleveurs et d’une trentaine de chevaux de trait dont la crinière et la queue tressées comptent pour le critère esthétique. « Le but de ce concours est de nous faire connaître », explique Roger Baudry, l’un des organisateurs. Toujours dans une optique de promotion auprès du grand public, la race rouge des prés était présente, tout comme la réapparition de races laitières (prim’holstein, normande, montbéliarde, brune et jersiaise), absentes de la Foire depuis plusieurs années.

J. B.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités