Aller au contenu principal

Récolte du blé : de 30 à 50 q/ha en moins

A Genneteil, la récolte du blé est catastrophique pour les céréaliers Patrick Treille et son fils Fabien. Constat malheureusement partagé dans le département.

« La meilleure parcelle monte à 67 q/ha… », explique Fabien Treille, exploitant à Genneteil.
« La meilleure parcelle monte à 67 q/ha… », explique Fabien Treille, exploitant à Genneteil.
© AA

« Mon père n’a jamais connu des rendements aussi bas », s’alarme Fabien Treille, jeune installé à proximité de l’exploitation céréalière de son père Patrick. En pleine moisson depuis une bonne semaine, il évalue les pertes de rendement à 30 q/ha en moyenne, allant jusqu’à 50 q/ha dans certaines parcelles. « La meilleure parcelle monte à ­67 q/ha… »


Mauvaise récolte insoupçonnée
« On ne s’attendait pas du tout à ce que la récolte soit catastrophique, poursuit le jeune céréalier. Le blé était si beau il y a un mois et demi, juste avant l’arrivée des pluies. » Si bien que père et fils avaient misé sur un potentiel de rendement de 90 q/ha, les poussant à investir dans le dernier traitement fongicide contre la fusariose et au niveau de la fertilisation, dans le dernier apport d’azote. Résultat : avec des charges opérationnelles comprises entre 450 et 500 euros par hectare auxquelles s’ajoutent encore les charges structurelles, « il ne nous restera rien, sauf si le prix des céréales remonte courant de l’année », annonce Fabien Treille. Qui plus est, avec des PS allant de 66 à 77 kg/hL, ce dernier ne compte à priori pas sur ces valeurs pour recevoir un reversement de la coopérative… Comment financer les approvisionnements de la prochaine campagne ? Telle est la question qui taraude bien des agriculteurs...

 

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 29 juillet 2016.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités