Aller au contenu principal

Pac
Réforme de la Pac : la France espère convaincre la Pologne d'ici début 2011

Les ministres de l'agriculture de l'UE ont fait part, le 29 novembre à Bruxelles, de leurs premières réactions à la communication de la Commission européenne sur l'avenir de la Pac, lors d'un tour de table qui a reflété, selon le commissaire européen Dacian Ciolos, « une convergence assez large sur les objectifs » proposés. Bruno Le Maire a assuré qu'il avait « bon espoir » que la Pologne, pays « stratégique » dans la négociation qui va s'ouvrir, se joigne à la position commune franco-allemande « dans les semaines à-venir, début 2011 ». La question la plus délicate reste celle d'un paiement unique à l'hectare, solution pour laquelle milite Varsovie mais que la Commission écarte, a souligné le ministre français. Sur ce point, Paris a déjà fait une « concession majeure » en acceptant l'abandon des références historiques, a-t-il fait valoir. Lors du tour de table, le vice- ministre polonais de l'agriculture, Kazimierz Plocke, a réaffirmé que, pour ces paiements, « c'est la superficie qui est importante ».Pour le reste, M. Le Maire a jugé que le document de la Commission était « un bon point de départ », d'autant que l'on peut « y reconnaître » la proposition franco-allemande. Mais, pour la régulation des marchés, « le compte n'y est pas », a-t-il ajouté. Enfin, le ministre français s'est déclaré « très ouvert » à l'idée d'un verdissement des aides directes, à condition que celui-ci se fasse « en étroite coopération avec les agriculteurs » et sans supplément de « paperasserie ». Des lourdeurs administratives que redoutent de nombreux autres États membres. Pour répondre à ces craintes, M. Ciolos a annoncé la création d'un groupe de travail sur la simplification en liaison avec les experts des Vingt-sept.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités