Aller au contenu principal

Cotations bovins
Réforme des cotations "gros bovins entrée abattoir" : plus de lisibilité sur la lecture du marché

Depuis le 2 août 2022, est entrée en vigueur la réforme des cotations "gros bovins entrée abattoir". Des cotations mensuelles sont mises en place pour les gros bovins sous signe officiel de qualité et pour les animaux bio.

Alors que la réforme a débuté en mai 2019, la Fédération nationale bovine se félicite de l’aboutissement des travaux et donc de la mise en œuvre du nouveau dispositif de cotations pour les "gros bovins entrée abattoir", depuis le 2 août. Constatant un manque de transparence et de lisibilité sur le système actuel des cotations GBEA, la FNB, après 3 années de lutte au sein de l’interprofession d’une part, et auprès des services du Ministère d’autre part, a pu obtenir de vraies avancées avec cette réforme, en cohérence avec le plan-filière viande bovine.
Les cotations sont désormais organisées selon 3 segments de marché : les animaux standards, les animaux Label Rouge et sous signe de qualité (Siqo) et les animaux issus de l'agriculture biologique (jusqu’à aujourd’hui pris en compte dans la même cotation).
La publication pour les animaux standards se fera de façon hebdomadaire pour répondre au mieux aux variations du marché. La publication pour les animaux Siqo et bio se fera de façon mensuelle afin de répondre aux circuits de distribution qui se font sur du long terme.
Le seuil de publication a été revu et s’établit maintenant pour la diffusion de l’information pour chaque élément de cotation de la grille à 80 animaux - et non plus 20 -, pour éviter des effets de marché ponctuels, qui faussaient les variations d’une semaine à l’autre (exemple : animaux de concours).
La prise en compte des frais d’approche a été clarifiée par une harmonisation dans la méthode de calcul. Sur base d’une étude de FranceAgriMer, une liste des types de frais pouvant être considérés comme des frais d’approche a été établie, centrée sur les frais de transport.
La mise en place de cette réforme des cotations n’est qu’une première étape. A la rentrée, la FNB continuera le travail syndical sur la réforme des cotations des Gros Bovins Maigres, avec la même ligne directrice à savoir plus de transparence et plus de lisibilité pour les éleveurs de bovins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
L’actualité domine la session de la Chambre régionale d'agriculture
 L’actualité a dominé la session de la Chambre d’agriculture régionale du 28 novembre. Les élus ont adopté deux motions en lien…
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Consensus musclé pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme
Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de  l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois