Aller au contenu principal

Festi'élevage
Retour réussi pour la fête de l’élevage

 Le Festival de l’élevage s’est déroulé ce week-end à Chemillé-en-Anjou. Une 26ème édition marquée par la satisfaction de se retrouver, après deux ans d’interruption.

De gauche à droite : Benoît Cesbron, président de Festi’élevage ; Denis Laizé, président de la Chambre d’agriculture 49 ; Didier Huchon, président de Mauges Communauté ; Stella Dupont, députée de Maine-et-Loire ; Hervé Martin, maire de Chemillé-en-Anjou (au micro) ; Yann Semler-Collery, conseiller départemental ; Dominique Brejeon, vice-président d’Angers Loire Métropole ; Régis Lebrun, président de la commission agriculture-alimentation de Mauges Communauté.
© AA

Affluence dans les allées,autour des stands, effervescence autour des rings où se sont déroulés tout le week-end des concours : Festi’élevage était bel et bien de retour à Chemillé les 2, 3 et 4 septembre pour la plus grande joie des éleveurs, et du grand public. « Festi’élevage, ce n’est pas seulement les concours, c’est aussi l’occasion de se retrouver dans la convivialité, de promouvoir nos produits auprès du public, car nous travaillons bien ! », a lancé Benoît Cesbron, le président de Festi’élevage, lors des discours officiels, dimanche.
Promouvoir le travail des éleveurs et transmettre la passion du métier aux plus jeunes : dès le vendredi,
200 jeunes ont participé à des ateliers sur le site. « Ils ne seront pas tous éleveurs, mais on les a sensibilisés à nos métiers, ils seront peut-être conseillers, techniciens.... ils participeront à la vie locale, et un jour prendront ma place, je l’espère », se réjouit Benoît Cesbron. « Plus que jamais la profession d’éleveur est un métier d’avenir », a renchéri Didier Huchon, le président de Mauges Communauté.
Le Festival vient aussi redonner du baume au cœur des agriculteurs, alors que « l’agriculture vit une année 2022 difficile », a souligné Denis Laizé, le président de la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire, rappelant que « l’élevage est indispensable pour l’équilibre des systèmes agricoles, comme source de nourriture, pour le dynamisme des territoires... ».  Sur le Chemillois, l’agriculture, c’est une force économique représentée par 2 000 actifs, en prenant en compte l’amont et l’aval, a souligné pour sa part Hervé Martin, éleveur et maire de Chemillé-en-Anjou.
Vitrine de cette vitalité de l’élevage, Festi’élevage a encore une fois tenu ses promesses. La fréquentation est estimée à plus 10 000 personnes sur l’ensemble du week-end, entre la foire-expo et Festi’élevage. Rendez-vous désormais en 2023.
S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
L’actualité domine la session de la Chambre régionale d'agriculture
 L’actualité a dominé la session de la Chambre d’agriculture régionale du 28 novembre. Les élus ont adopté deux motions en lien…
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Consensus musclé pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme
Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de  l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois