Aller au contenu principal

FDSEA
Retraites agricoles : le combat continue

Plus de 160 personnes ont participé à l’assemblée générale de la section départementale des anciens exploitants de la FDSEA 49. Elle s’est tenue lundi 10 octobre au Lion-d’Angers.

« Qui a vu sa pension de retraite augmenter ? » interroge Marie-Odile Arthus, membre du bureau de la SDAE aux 160 participants de l’assemblée générale de la section des aînés de la FDSEA. Au Lion-d’Angers, lundi 10 octobre, la grande majorité de la salle lève la main.

Depuis novembre 2021, grâce aux lois Chassaigne, les anciens exploitants ont obtenu une revalorisation des retraites mensuelles des chefs d’exploitations agricoles à hauteur de 85 % du Smic. « Une sacrée victoire syndicale après plus de 20 ans de combat », souligne Emmanuel Lachaize dans son discours de clôture de l’AG des aînés. Mais le combat syndical continue. « Les agriculteurs sont les derniers à calculer leur retraite sur la totalité de leur carrière. Les salariés sur leurs 25 meilleures années et les fonctionnaires sur leurs 6 derniers mois. à travers la volonté de réforme des retraites du gouvernement, la FNSEA demande la mise à niveau des pensions dont la moyenne reste inférieure à l’ensemble des retraités », affirme Thérèse Delanoë, présidente de la SDAE de la FDSEA 49. Tous régimes confondus, y compris les régimes complémentaires, les anciens non-salariés agricoles, (chefs, conjoints et aides familiaux) perçoivent en moyenne une pension de 1 150 € brute mensuelle à comparer avec la moyenne nationale qui dépasse les 1 500 € brut. La FNSEA a, d’ailleurs, convaincu le groupe LR de déposer une proposition de loi sur le sujet.    « Nous portons l’ambition de donner des perspectives aux jeunes qui s’installent. C’est aujourd’hui que se prépare la retraite de demain. Avec des cotisations garantissant des droits similaires à ceux des salariés et des indépendants et un minimum de retraite garantissant les mêmes droits à tous les assurés à carrière complète. » La section nationale des anciens exploitants compte aussi obtenir une revalorisation des retraites des membres de la famille à carrière complète. « Nous ne sommes pas des pièces rapportées mais une valeur ajoutée », insiste Marie-Odile Arthus qui est aussi membre de la section nationale.

Appel aux bénévoles
L’assemblée générale a aussi été l’occasion d’aborder le sujet du congrès de la FNSEA. « L’année 2023 sera une année riche pour le Maine-et-Loire puisque le congrès national de la FNSEA est prévu du 28 au 30 mars 2023 à Angers. L’occasion d’accueillir de nombreux représentants de tous les départements où la FNSEA est présente », explique Thérèse Delanoë. « Cela implique la présence active de nombreux bénévoles pour l’accueil de tous les participants et le bon déroulement du congrès. Nous comptons sur la disponibilité des aînés pour assurer une partie de ces besoins. » Et Emmanuel Lachaize d’ajouter sur cet évènement national : « nous devons être parfaits, impeccables, simples et mémorables, dans la tradition de la douceur angevine. Et pour cela, nous comptons sur vous. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
L’actualité domine la session de la Chambre régionale d'agriculture
 L’actualité a dominé la session de la Chambre d’agriculture régionale du 28 novembre. Les élus ont adopté deux motions en lien…
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Consensus musclé pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme
Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de  l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois