Aller au contenu principal

Retraites
Retraites : entre rêves et réalité

Malgré les effets d’annonce sur les revalorisations, il y a beaucoup de déçus.

Jean-Noël Socheleau : « Les 75 % du Smic promis ne sont toujours pas atteints. »
Jean-Noël Socheleau : « Les 75 % du Smic promis ne sont toujours pas atteints. »
© AA

Le président de la  section Aînés de la FDSEA, Jean-Noël Socheleau,  réagit suite à la parution des résultats de l’enquête MSA dans l’Anjou agricole du  10 avril, concernant la revalorisation des retraites agricoles.
« Chacun a pu prendre connaissance des chiffres annoncés par la MSA pour le Maine-et- Loire, nombre et répartition des bénéficiaires à la revalorisation des petites retraites pour les non salariés agricoles.
Le taux de questionnaires retournés à la MSA (plus de 86 %) montre bien l’attente de prise en compte des petites retraites des non salariés agricoles.
Mais quelle déception pour 50 % d’entre eux d’être reconnus non bénéficiaires, d’autant que le courrier de la MSA indiquait un maximum de 750 euros tous régimes confondus et au final, le maximum était seulement que 633 euros pour les chefs d’exploitation à carrière complète et 503 euros pour les conjoints.
Tant mieux pour ceux qui ont une augmentation. Pour certains, elle est dérisoire, mais importante pour d’autres, et donc devenait une nécessité.
La section Aînés de la FDSEA intervient régulièrement auprès des parlementaires du département, de la préfecture, relayée par la section nationale appuyée par la FNSEA. Ces actions font découvrir aux uns et aux autres la précarité de nombreux retraités de l’agriculture. Cette revalorisation est, certes, une petite avancée de la reconnaissance que l’État doit avoir envers tous ces gens de la terre qui ont reconstruit et nourri la France à bon marché depuis soixante ans. La mobilisation est payante, mais avec beaucoup de ténacité et de solidarité. On ne doit pas oublier les objectifs, 75 % du Smic promis que l’on n’a toujours pas, et à quand les 85 % ? La revalori-sation ressert les écarts entre les agriculteurs, mais vue l’augmentation générale des retraites, à ce rythme, nous allons tous finir aux Restos du cœur.
Il faut accepter ce qui est attribué. C’est un dû comme le disait le Président de la république au congrès de la FNSEA à Nantes, l’an dernier. Il faut se regrouper au sein de la section Aînés afin d’être plus forts pour être entendus. Il faut valoriser cette reconnaissance de la Nation envers les petites retraites agricoles et continuers à être présens partout où l’on est concerné. Pour cela, il faut être nombreux, reconnus et solidaires ».

Jean-Noël Socheleau
Président de la section Aînés

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Régis Baudouin
Face à l’ampleur des dégâts, il veut protéger tout son verger contre le gel
A Villebernier, l'arboriculteur Régis Baudouin estime avoir perdu plus de la moitié de sa production de fruits à cause des gelées…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités