Aller au contenu principal

Egalim 2 
Réunion contrat viande bovine le 26 janvier à Saint-Georges-sur-Loire

La FDSEA et les JA organisent une réunion spécifique sur la contractualisation à destination des éleveurs du Maine-et-Loire, avec la présentation du contrat proposé par la FNB.

La Loi Egalim 2 rend la contractualisation obligatoire en viande bovine depuis le 
1er janvier 2022 (vaches de races à viande, génisses, jeunes bovins et animaux sous signes officiels de qualité). Il en sera de même pour les broutards à compter du 
1er juillet 2022. La FDSEA et les JA souhaitent accompagner au mieux les éleveurs du département dans la mise en place de cette réforme attendue et stratégique pour l’avenir de la filière viande bovine.


Contrat détaillé
La réunion du 26 janvier sera animée par Thierry Rapin, directeur de la Fédération nationale bovine (FNB), qui présentera dans le détail le modèle de contrat qu’a réalisé la FNB à destination des éleveurs. L’objectif de cette réunion sera également de répondre aux nombreuses questions que se posent les éleveurs pour la mise en place de la contractualisation.
Toutes les explications sur la rédaction des contrats seront données (quels acheteurs ? les différentes situations qui se présentent, les clauses du contrat, la détermination du prix, le tunnel de prix…). Un modèle de contrat sera également remis aux éleveurs présents.


Un enjeu pour la filière
Pour la FDSEA et les JA, l’objectif de cette réunion est clair : c’est avant tout de faciliter la mise en œuvre de la contractualisation et de rentrer dans la technique des contrats pour les proposer au plus vite aux premiers acheteurs. Il est primordial que les éleveurs prennent la main sur le sujet afin de rendre la contractualisation effective au plus vite. C’est une chance pour la filière viande bovine, aux éleveurs de se mobiliser et de se prendre en main pour ne pas la laisser passer.

 

Pratique : 
Rendez-vous mercredi 26 janvier à 14h à la salle Beausite de Saint-Georges-sur-Loire (salle à la sortie du Bourg, route de Chalonnes). 
Compte-tenu de la situation sanitaire, port du masque obligatoire et présentation du pass sanitaire exigée.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Protéger les tournesols des oiseaux
Le Gaec de la Coudre utilise depuis 3 ans un canon Tonnfort 5 sur ses parcelles de tournesols. Le but : lutter contre les…
Le chantier de l’unité Doué-Métha enfin sur les rails
Dix ans après le début du projet, le chantier de l’unité de méthanisation collective du Douessin a démarré à Concourson-sur-Layon…
Roulage avant semis de maïs dans la luzerne
A Pruillé (Longuenée-en-Anjou), Samuel Aubert cherche à concilier agriculture biologique avec agriculture de conservation des…
Une météo idéale pour les semis
Le Gaec du Thouet a commencé les semis de maïs depuis la semaine dernière. A Bouzillé, depuis 2 ans, l’exploitation en…
Cultures : la pluie se fait attendre...
Le déficit hydrique commence à inquiéter les agriculteurs du Maine-et-Loire.
Influenza : organiser le repeuplement
Le Cravi a tenu une réunion vendredi 6 mai à Angers en présence de la Draaf. Le début du repeuplement est programmé pour début…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois