Aller au contenu principal

Eau
Sage Layon Aubance : agir sur la quantité et la qualité

Un nouveau contrat territorial a été signé pour la période 2011-2015.

La détection par rayons des taches d’herbe sous le cavaillon, présentée par Patrice Laurendeau, viticulteur et Guillaume Castaldi, de l’ATV 49. Ce matériel permet d’économiser 80 % d’herbicides.
La détection par rayons des taches d’herbe sous le cavaillon, présentée par Patrice Laurendeau, viticulteur et Guillaume Castaldi, de l’ATV 49. Ce matériel permet d’économiser 80 % d’herbicides.
© AA

Signé en 2006, le Schéma d’aménagement et de gestion des eaux Layon-Aubance est en cours de révision. Vendredi 24 juin à Notre-Dame d’Allençon, un nouveau programme d’action pour la période 2011-2015 a été signé entre le Syndicat mixte du bassin du Layon, celui de l’Aubance, l’Agence de l’eau, la Chambre d’agriculture, le Conseil général et l’Université d’Angers. Objectif : améliorer la situation des bassins versants du Layon et de l’Aubance. Tant sur plan quantitatif que qualitatif, il reste beaucoup d’efforts à faire : l’état morphologique des cours d’eau n’est pas satisfaisant,  les eaux sont chargées en pesticides, les ressources des eaux superficielles et souterraines sont limitées. Le secteur est dépendant de la Loire pour l’approvisionnement en eau potable. D’un montant de 6,5 millions d’euros, le contrat est financé à hauteur de 47 % par l’Agence de l’eau Loire Bretagne.  Dominique Perdrieau, président du Sage, a rappelé l’objectif de bon état écologique des eaux en 2015, et la nécessité d’avancer en partenariat : “Nous devons tous participer à cet effort collectif”. 
Un travail important a déjà effectué par les usagers des deux bassins, notamment par les viticulteurs. Le Domaine de Terrebrune, où s’est déroulée la signature du contrat,  utilise différentes techniques pour limiter la pollution de l’eau  : enherbement, panneaux récupérateurs de bouillie, confusion sexuelle, détection des taches de végétation par les rayons.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Souveraineté alimentaire : j’invite tous les agriculteurs à se connecter le 18 mai
En vue du colloque sur la souveraineté alimentaire qui aura lieu le 18 mai, en présence d'Emmanuel Macron et Julien Denormandie,…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités