Aller au contenu principal

Communication
Salon de l’agriculture : le public a plébiscité l’évènement

608 372 visiteurs payants du Salon international de l’agriculture (Sia) ont été comptabilisés pour l’édition 2008. Soit 3 % de hausse par rapport à l’édition 2007.

Lors de la 45e édition marquée par une forte affluence, le Maine-et-Loire a brillé 
lors du Concours général. Ici, en photo, Ubin, Utique, Violette et Volente (voir palmarès dans l'Anjou agricole du 7 mars, en page 5).
Lors de la 45e édition marquée par une forte affluence, le Maine-et-Loire a brillé
lors du Concours général. Ici, en photo, Ubin, Utique, Violette et Volente (voir palmarès dans l'Anjou agricole du 7 mars, en page 5).
© Anjou agricole

Venir pour s’informer et voir plutôt que pour consommer. Ce pourrait être la devise des visiteurs du Salon de l’agriculture 2008. Ils ont été 3 % de plus que l’année dernière, soit précisément 608 372. En revanche, ils ont un peu moins acheté de produits dans le traditionnel hall des régions de France. Une retenue sans doute due aux circonstances économiques, expliquait le président du salon, Christian Patria. De fait, le Salon de l’agriculture vit aussi à l’heure du moral et du porte-monnaie des Français en général.


Terre d’élevage et Odyssée végétale
Les visiteurs de l’édition 2008 auront en tout cas eu l’occasion de voir approfondie une thématique qui était en démarrage en 2007 : celle des métiers de l’agriculture. Pour la deuxième année, le hall 1 a été le lieu de présentation de l’animation Terre d’élevage : le visiteur pouvait tout savoir sur la manière dont s’élèvent les animaux, tant pour le lait que pour la viande. Un podium a permis à des dizaines d’éleveurs, hommes et femmes, de venir expliquer leur métier. Non loin de là, l’espace Planète viande avait le même objectif pour les métiers situés en aval de l’élevage. Pour la première fois, les professionnels des grandes cultures avaient également décidé de mettre en avant le métier d’agriculteur. Les organisations professionnels se sont
associées sur un projet commun, permettant à plusieurs dizaines d’agriculteurs de venir expliquer leurs métiers. Entourés de champs en miniature, ils ont pu raconter ces leçons de choses, illustration à l’appui, renouant avec une mission pédagogique qui avait été, dans le passé, mise au second plan derrière les produits eux-mêmes.
Le salon a également été l’occasion d’un grand nombre de visites d’hommes politiques, à quelques jours des élections municipales. Depuis le président de la République Nicolas Sarkozy qui a fait un discours remarqué sur la Pac, jusqu’à Ségolène Royal, en passant par le Premier ministre François Fillon et encore Jacques Chirac qui a visité le salon avec une foule aussi dense que lorsqu’il était président de la République. Le salon 2008 a aussi été l’occasion pour les producteurs en difficulté, comme les éleveurs de porcs, d’ovins ou les maraîchers du sud-est, d’attirer l’attention du grand public sur la crise qui les frappe.
 
AGRAPRESSE

L’Anjou, une terre à déguster

Il y avait une forte affluence sur le stand des Pays de la Loire lors de la journée de l’Anjou au Salon international de l’agriculture. Le Premier ministre François Fillon et le président des Chambres d’agriculture, Luc Guyau sont venus sur le stand avec Jean-François Cesbron, président de la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire. Les visiteurs ont pu goûter aux produits locaux : pommes, poires, vin d’Anjou, confit d’échalote, émincé de lapin. Des roses ont également été offertes aux visiteurs pour promouvoir les journées de la rose de Doué-la-Fontaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Régis Baudouin
Face à l’ampleur des dégâts, il veut protéger tout son verger contre le gel
A Villebernier, l'arboriculteur Régis Baudouin estime avoir perdu plus de la moitié de sa production de fruits à cause des gelées…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités