Aller au contenu principal

Techniques
Sival 2009 : des perspectives et des solutions durables pour les entreprises

Le salon des productions végétales spécialisées se déroulera du 14 au 16 janvier, au Parc-expo d’Angers.

Du 14 au 16 janvier,  23 000 visiteurs sont attendus pour le salon des matériels et techniques viticoles, horticoles, arboricoles et légumiers.
Du 14 au 16 janvier, 23 000 visiteurs sont attendus pour le salon des matériels et techniques viticoles, horticoles, arboricoles et légumiers.
© AA

C’est dans un décor nouveau que s’ouvrira le Sival 2009. Le Parc expo d’Angers achève en ce moment même les travaux d’agrandissement de l’Amphitéa pour offrir aux visiteurs un vaste hall d’entrée. Les professionnels du végétal spécialisé seront les premiers à en profiter pour le Sival, qui inaugure la série des salons de l’année 2009. « Tout sera prêt dans les temps », assure Christian Groll, directeur d’Angers Expo Congrès. Du 14 au 16 janvier, 23 000 visiteurs sont attendus pour le salon des matériels et techniques viticoles, horticoles, arboricoles et légumiers. Cette année, l’association Novafel qui pilote les conférences et les visites guidées, et Végépolys, pôle de compétitivité, enclenchent trois années de débats et de réflexions sur le thème “Produire durable”. Une étude, dont le contenu sera dévoilé lors du salon, a été confiée à l’ingénieur Stéphane Bonetti (lire ci-dessous). « Le développement durable constitue une priorité pour Végépolys, rappelle son directeur, Gino Boismorin, et fait d’ailleurs partie des critères d’évaluation des pôles ». Pour répondre aux orientations à la fois françaises et européennes, « on se doit de proposer des pistes de solutions innovantes aux entreprises du secteur du végétal spécialisé, d’autant plus que certaines d’entre elles connaissent des difficultés économiques », souligne pour sa part Bruno Dupont, président du salon. Le jury des Sival d’or a travaillé aussi dans cette optique, en récompensant notamment une éclaircisseuse mécanique, également prix Végépolys.

L’actualité d’Écophyto 2018
Les exposants seront cette année 600, avec un taux de renouvellement toutefois supérieur aux années précédentes. « Nous avons très légèrement ressenti la crise », précise Christian Groll. Sival confirme sa place de leader en France et est reconnu en Europe ». Les conférences suivent toutes le fil rouge du thème “Produire durable”, avec en point d’orgue, la venue de Guy Paillotin, secrétaire perpétuel de l’Académie d’agriculture et président d’Écophyto 2018, qui viendra présenter les conclusions de ce groupe de travail. Une vingtaine de rendez-vous sont programmés, dont les grands entretiens : CTIFL fruits, le jeudi 15, consacré à la maîtrise de la qualité dans la filière, le colloque Euroviti, également le jeudi 15, qui traitera de l’adaptation des vins aux marchés et les entretiens cidricoles le vendredi 16, sur le thème “cidriculture et environnement, les marges de progrès possibles”. Pour les producteurs bio, un nouvel espace de conversion dans le Grand Palais, accueillera les visiteurs qui pourront venir écouter des témoignages d’agriculteurs biologiques. Autre nouveauté, sur l’espace commun Valcampus Végépolys, un pôle de diffusion d’offre de stages facilitera les contacts entre étudiants et monde professionnel.

S.H.

Site internet : www.sival-angers.com À venir, un dossier spécial dans l’Anjou agricole du 9 janvier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités