Aller au contenu principal

Salon
Sival Angers du 17 au 19 janvier 2012 : un baromètre de tendances

Les 600 exposants du Sival couvrent l’ensemble des problématiques liées aux productions végétales. Ce salon ligérien propose aux vignerons, arboriculteurs et maraîchers, une offre multisectorielle performante, évoque les grands enjeux de la recherche et de l’innovation.

« Dans un contexte difficile et contrasté, le Sival prend toujours, en tant que premier rendez-vous de l’année, une dimension particulière : celui d’un baromètre qui permet à tous les professionnels des filières
de se rencontrer, de mieux saisir les tendances » résume Bruno Dupont président du salon.
« Dans un contexte difficile et contrasté, le Sival prend toujours, en tant que premier rendez-vous de l’année, une dimension particulière : celui d’un baromètre qui permet à tous les professionnels des filières
de se rencontrer, de mieux saisir les tendances » résume Bruno Dupont président du salon.
© Terre de Touraine

Le Sival est un ensemble de grands rendez-vous incluant un salon destiné aux vignerons, arboriculteurs, maraîchers, horticulteurs et pépiniéristes ouvert du 17 au 19 janvier. Le savoir-faire des fournisseurs exposant leurs gammes est valorisé par le concours des SIVAL d’or. Tandis que les dizaines de conférences favorisent la diffusion des bonnes pratiques et de l’innovation. « Dans un contexte diffi cile et contrasté, le Sival prend toujours, en tant que premier rendez-vous de l’année, une dimension particulière : celui d’un baromètre qui permet à tous les professionnels ; des filières de se rencontrer, de mieux saisir les tendances » résume Bruno Dupont président du salon. Concrètement, les tendances de la recherche autour du végétal s’orientent vers la réduction ;des d’intrants : eau, engrais, résistance aux maladies… Vers des projets également qui ouvrent des alternatives aux pesticides. Après l’impulsion d’Ecophyto 2018 les producteurs attendent des solutions concrètes pour faire évoluer leurs pratiques tout en maintenant leur niveau de qualité et leurs volumes.
J-A Cesbron, président de Végépolys évoque le projet Defi stim destiné à évaluer les stimulateurs de défense naturelle des plantes. « L’idée est de pouvoir donner des indications aux utilisateurs pour optimiser leur emploi. Autre projet, en  lutte biologique intégrée : sur l’AOC Saumur-Champigny, les producteurs testent la mise en place de solutions à l’échelle d’un territoire entier, avec par exemple des plantations de haies pour développer la biodiversité et protéger la vigne contre les insectes ravageurs. Il existe aussi des projets sur des pommes ou sur des carottes plus résistantes… »
En parallèle du Sival, deux manifestations, Végéconso ou « comment prendre en compte les attentes des consommateurs dans l’innovation » (groupe ESA les 16 et 17 janvier) mais aussi santé des végétaux. Organisées par l’Anses (1) les 17 et 18 janvier elles donnent l’occasion aux services offi ciels de contrôle et aux laboratoires de référence d’échanger et d’harmoniser les pratiques (procédures d’accréditation, diagnostics analytiques...). Les organisateurs regroupent l’ensemble de ces initiatives sous la bannière de Plants Week 2012.

(1) l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités