Aller au contenu principal

Photovoltaïque
Sociétés agricoles : les revenus du photovoltaïque pourront être rattachés

La Loi de modernisation de l’économie a corrigé l’oubli de la Loi de finances 2008.

À la Lande-Chasles, les panneaux photovoltaïques intégrés sur la fumière (photo) et sur le bâtiment de gavage, produiront environ  40 000 kwh par an. Les deux sociétés concernées rattacheront bien les revenus aux bénéfices agricoles.
À la Lande-Chasles, les panneaux photovoltaïques intégrés sur la fumière (photo) et sur le bâtiment de gavage, produiront environ 40 000 kwh par an. Les deux sociétés concernées rattacheront bien les revenus aux bénéfices agricoles.
© AA

La Loi de finances pour 2008 a instauré un seuil spécifique de rattachement de l’activité photo-voltaïque aux bénéfices agricoles. Ce rattachement est possible tant que le chiffre d’affaires de l’activité accessoire ne dépasse ni 100 000 €, ni 50 % des recettes agricoles. La rédaction du texte avait conduit à exclure de ce nouveau seuil les sociétés civiles agricoles, bien que ce ne soit pas la volonté du législateur. La récente loi de moderni-sation de l’économie vient corriger cet “oubli” en indiquant pour les exercices clos à compter du 1er janvier 2008 que le nouveau seuil s’appliquait pour les sociétés civiles agricoles. (Gaec, EARL, SCEA). Dans le cas des sociétés au bénéfice forfaitaire, sans que le rattachement soit possible, le fait de rester sous les seuils ne devrait pas remettre en cause leur régime d’imposition dans la mesure où elles déclareront la production d’électricité sous le régime du réel simplifié BIC. Tout comme pour les exploitants individuels, la partie du revenu agricole issue de l’activité photovoltaïque ne pourra générer de déficit reportable sur le revenu global et ne pourra bénéficier des avantages suivants : abattement JA, déduction pour investissement, étalement des bénéfices exceptionnels. Philippe Boissel - CA 49 Frédérique Fontaine – FDSEA 49

Repères

En Maine-et-Loire, la Chambre d’agriculture propose un accompagnement des projets des exploitations et des agriculteurs particuliers. Elle anime deux achats groupés. Elle propose par ailleurs des formations qui abordent les aspects juridique et fiscaux. Contact et renseignements : département Environnement, Sébastien Bordereau : 02 41 96 75 79 et département Formation : 02 41 96 75 66.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités