Aller au contenu principal

Stéphane Travert présente son premier budget, à 5,23 milliards d'euros

© Actuagri

Stéphane Travert a présenté le 28 septembre le budget 2018 de son ministère. A 5,23 Mrd€ (en crédits de paiement), le budget affiche une hausse de 1,6% comparé au précédent, selon le ministre de l'Agriculture. Première innovation : la mise en place d’une «provision pour aléas» de 300M€ (pour les aléas climatiques, sanitaires et les apurements potentiels demandés par l’Europe). Pour mobiliser au mieux les crédits européens, le ministère mobilise 455M€ «au titre des contreparties nationales».

Pour l’ICHN, 264M€ sont budgétisés (stable par rapport à 2017) ; pour les mesures agroenvironnementales et climatiques (Maec) et les aides bio, le ministère annonce un budget « préservé » de 81,4M€ « dont la moitié pour l’agriculture biologique ».

Autre priorité pour le ministère : la prévention des risques sanitaires avec une hausse des crédits de 12 %. Quant aux crédits consacrés à l’enseignement et la recherche, le ministre annonce une hausse de 2,9 %.

La prévention des risques et l’enseignement échappent à la baisse des effectifs (- 225 ETP au total) qui sera répartie sur les autres directions, indique le ministre. A noter également, une augmentation de budget de 30 M€ pour l’ASP et un recrutement de 300 vacataires pour «accélérer le traitement des dossiers Pac».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités