Aller au contenu principal

Porc
Stratégies pour maîtriser le coût alimentaire

Interview de Mathieu Fonteneau, président d’Airfaf Pays de la Loire.



Depuis plusieurs années, la fabrication d’aliments à la ferme poursuit son développement en production porcine. Comment expliquez-vous cette forte progression ?
Mathieu Fonteneau : Le poste alimentation est de loin la première charge de l’élevage porcin. Avec la hausse des matières premières, les éleveurs se réintéressent au coût et à la valeur nutritionnelle des aliments. En effet, en  fonction de la composition de l’aliment, l’indice de consommation sera plus ou moins élevé.
L’éleveur fafeur réalise ses formules, ce qui lui permet de comprendre comment est obtenue l’énergie, l’intérêt de la lysine,… Par ses choix de matières premières, il sait pratiquement à l’avance quelles seront les évolutions de son indice de consommation ainsi que le prix de son aliment. Si le prix des matières premières utilisées est vraiment intéressant, le prix de l’aliment fabriqué sera lui aussi attractif. En parallèle, l’indice de consommation risque d’être plus élevé, lié à une valeur alimentaire moindre. Cependant, le coût alimentaire qui n’est que la multiplication du prix de l’aliment par l’indice de consommation, peut rester à des niveaux corrects. Au final, tout repose sur la connaissance concrète de la composition de l’aliment.
En moyenne, on se rend compte que l’indice de consommation est plus faible chez les éleveurs fafeurs, tendance également observée sur le prix des aliments.

Le contexte de sécheresse et donc d’un risque de marché tendu sur les matières premières à la prochaine récolte, risque d’impacter les fabricants d’aliments à la ferme. Quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner pour anticiper cette situation ?
Tout d’abord, la sécheresse impactera autant l’aliment industriel que l’aliment en Faf. La problématique pressentie du transfert de maïs grain en maïs ensilage concernera l’ensemble des fabricants d’aliments. La compensation se fera par l’achat de céréales à paille dont les prix risquent d’être plus élevés à l’automne qu’à la récolte. Donc, dans ce contexte de pénurie et de volatilité des prix, quelles stratégies adopter ? Quel risque couvrir en priorité : celui de la pénurie ou celui du prix ? Quels indicateurs observer pour faire ses choix ? Ce sont ces problématiques que nous aborderons lors de notre assemblée générale.
Cependant, je voudrais rappeler que quelles que soient les pistes dégagées, la stratégie retenue doit absolument intégrer l’indice de consommation. C’est le critère technique à gérer en priorité pour maintenir au mieux son coût de production.

Recueilli par
Céline Joly - FRSEA

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Souveraineté alimentaire : j’invite tous les agriculteurs à se connecter le 18 mai
En vue du colloque sur la souveraineté alimentaire qui aura lieu le 18 mai, en présence d'Emmanuel Macron et Julien Denormandie,…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités