Aller au contenu principal

CHEPTEL ALLAITANT
Technique et sélection génétique

Les éleveurs de limousines partagent leurs expériences pour améliorer les performances de leur troupeau.

Visite de l’élevage Lemesle, aux très bonnes performances techniques.
Visite de l’élevage Lemesle, aux très bonnes performances techniques.
© AA

Le Syndicat limousin de Maine-et-Loire compte au-jourd’hui 117 adhérents, un chiffre qui se maintient depuis plusieurs années. L’assemblée générale s’est tenue jeudi 17 février, à La Pouëze, en présence de 88 personnes, éleveurs et techniciens, “signe d’un bon dynamisme de groupe”, apprécie Frédéric Pungeot, président du syndicat. Point technique sur le poids des veaux à la naissance, présentation des taureaux d’insémination et visite d’éle-vage étaient au programme de la journée. “Les éleveurs choisissent très souvent la limousine parce qu’elle vêle bien. Ils essaient, dans leur sélection génétique, de conserver cette qualité”. Hugues Lemesle, éleveur-sélectionneur, recherche “des animaux mixtes élevage, au gabarit assez important et avec de la viande, tout en gardant les facilités de naissance”. Un subtil équilibre à trouver, dans lequel le choix des taureaux est déterminant. Malgré leurs performances techniques, très bonnes dans certaines exploitations comme celle d’Hugues Lemesle, qui parvient à maintenir les résultats techniques tout en maîtrisant au maximum les charges de concentrés, les élevages limousins “subissent évidemment, comme les autres, les effets de la hausse des charges”, souligne Frédéric Pungeot. “Ils ne s’en sortiront que par une revalorisation des prix au producteur”.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités