Aller au contenu principal

Télépac
Télépac : faire sa déclaration Pac par internet

Des formations sont organisées par la FDSEA pour rendre les agriculteurs autonomes. Témoignage d’une agricultrice qui a suivi la formation à la télédéclaration.

Véronique Perdriau a suivi une formation Télépac.
Véronique Perdriau a suivi une formation Télépac.
© AA

80 %. C’est l’objectif que l’administration s’est fixée de télédéclarants Pac d’ici 2013. Même si ce chiffre paraît difficilement atteignable (le Maine-et-Loire était à 52 % en 2010 contre 41 % au niveau national), cela montre la volonté d’inciter les agriculteurs à lâcher le papier.
D’ailleurs, il ne faut parfois qu’un petit coup de pouce pour franchir le pas et aller au bout de la télé-déclaration. C’est ce qu’ont pu constater les participants aux formations organisées par la FDSEA, conçues pour appréhender Télépac et devenir autonome dans la télédéclaration.
Un des intérêts de Télépac est de réduire le risque d’erreur. Ainsi, 10 % d’anomalies ont été constatées l’an dernier sur les dossiers papier (dossiers incomplets, écarts de surface…) contre seulement 1 % sur les dossiers télédéclarés, qui sont dotés d’un système d’alertes bloquantes en cas d’incohérence dans le dossier.
Et qui dit Pac dit réglementation. Ces journées ont été l’occasion de revenir sur la réglementation des bandes tampons ou encore la
gestion des surfaces en herbe. Car sur papier ou sur informatique, il convient de rester vigilant.

Damien boussiron

DPU

Programme réserves DPU 2011 : demande à effectuer avant le 16 mai

Le ministère ouvre un programme départemental pour les nouveaux installés et ajoute un programme national "veaux de boucherie".

Programme départemental nouveaux installés :
Ce programme permet aux agriculteurs nouvellement installés (aidés ou non) entre le 16 mai 2009 et le 15 mai 2011 de bénéficier, sous certaines conditions, d’une revalorisation de leur portefeuille de DPU. Un exploitant peut bénéficier de ce programme si :
• Son exploitation à une dimeco inférieure à 1 ;
• La valeur moyenne des DPU qu’il détient est inférieure à la moyenne départementale par hectare, soit 314 € ;
• Le montant total de ses DPU (ou par associé dans le cas d’une société) est inférieur à 16 000 €.
Les jeunes installés concernés se doivent d’être réactifs car les formulaires, disponibles sur le site internet de la DDT, sont
obligatoirement à rendre avant le 16 mai à la DDT. La Chambre d’agriculture vient d’envoyer directement ce formulaire aux jeunes installés connus de ses services.
La dotation de DPU sera fonction de l’équilibre entre les ressources de la réserve départementale et les demandes qui auront été effectuées. Ce programme pourra conduire à l’attribution de DPU nouveaux et, éventuellement, à la revalorisation des DPU détenus en propriété par le demandeur.

Programme national veaux de boucherie :

Un programme Veaux de boucherie est également créé pour compenser les effets de la clause de gains exceptionnelle sur la filière mise en place en 2010 lors du bilan de santé. Il s’agit également de régulariser les DPU des éleveurs de veaux qui n’ont pas été dotés en raison d’un changement de statut juridique de leur exploitation, intervenu après le 1er janvier 2010. Le formulaire sera à joindre au dossier Pac 2011
pour les éleveurs concernés.
Le formulaire était promis par le ministère pour la fin du mois d’avril.

D.B.

Témoignage de véronique perdriau, À mûrs-Érigné

“Une formation concrète et rassurante”

Qu’est-ce qui vous a incité à vous lancer sur Télépac ?
Véronique Perdriau : Je souhaitais commencer la télédéclaration mais j’avais besoin d’un coup de pouce. On appréhende l’outil informatique mais cette formation m’a permis de lever certains doutes.

Comment s’est déroulée cette formation ?
On s’exerce dans un premier temps sur une exploitation fictive qui nous permet de découvrir Télépac et ses différents outils. Ensuite nous travaillons directement sur notre dossier, ce qui permet une approche très concrète. L’appui de l’animateur nous rassure car nous bloquons parfois sur des détails.

Comment gérez-vous désormais votre dossier Pac ?
Il convient de préparer sur papier ses îlots pour savoir où l’on dispose ses cultures. Ensuite le remplissage des informations sur Télépac est relativement simple. La réception de l’accusé de réception sur ma boîte mail m’indique que mon dossier a bien été enregistré.

 

Recueilli par D.B.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités