Aller au contenu principal

Tous gagnants avec A.Green’Startup

Zoom sur différents projets : des idées de jeunes entreprises qui se précisent grâce au Sival.

Quatre co-équipiers ont travaillé pendant 48 h pour développer le projet Fouace food.
Quatre co-équipiers ont travaillé pendant 48 h pour développer le projet Fouace food.
© AA

Le premier concours A.Green’Startup du Sival a débuté mardi martin sur les chapeaux de roue. Le principe : plancher pendant 48 h en équipe sur un projet d’entreprise innovant. Aujourd’hui, un jury attribue des prix aux meilleurs des huit projets. Les projets ? Le Fouace food, Tractory, le pavé en plastique recyclé, un magasin de producteurs, le jardin de Félicie, l’outil de prévention des risques et d’aide à la décision, l’OuVerdure et Agri Réseau International.
Les idées ne peuvent que progresser dans ce lieu d’échange et de réflexion. C’est « un des seuls endroits pour le développement des idées sans a priori » constate François Leteux, un des coach bénévoles du concours. C’est dans cet état d’esprit que les coéquipiers Mickael, Thomas et William se sont joints au projet Fouace food porté initialement par Anne-Céline. Spécialisée en gastronomie et œnotourisme, Anne-Céline n’a que 24 ans et est étudiante en 4e année à l’Esthua. Mickael qui s’intéresse aux outils de développement des startup a rejoint l’équipe pour apporter ses compétences en développement informatique. Selon Thomas, 28 ans, ingénieur en agroalimentaire : « chacun apporte ce qu’il sait faire et ce qu’il peut faire. L’essentiel, c’est que le porteur du projet s’y retrouve toujours ». Anne-Céline explique qu’au départ elle voulait rendre la fouace actuelle et favoriser l’économie locale en mettant le producteur en avant : « lorsque je me suis inscrite au concours, c’était juste pour savoir si mon idée valait quelque chose. » Son projet a maintenant bien évolué et une étude de marché express réalisée pendant le Sival montre sa viabilité : « voir autant d’engouement m’apporte beaucoup d’énergie », s’enthousiasme Anne-Céline.

 

Verdict jeudi 14 janvier au matin : les pitchs finaux seront présentés dès 9 h. A 12 h 15, annonce des résultats.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités