Aller au contenu principal

Revendication
Tous les candidats aux législatives invités : 84 absents

Mardi, les 90 candidats aux élections législatives du Maine-et-Loire ont été invités par FDSEA-JA à échanger sur une exploitation d’Andard. Seuls six se sont déplacés.

Venus de toutes les circonscriptions, 160 agriculteurs s’étaient déplacés à Andard avec la ferme volonté de rencontrer les candidats.
Venus de toutes les circonscriptions, 160 agriculteurs s’étaient déplacés à Andard avec la ferme volonté de rencontrer les candidats.
© AA
À l’invitation de la FDSEA et JA du 29 mai sur l’exploitation du Gaec de Bel air à Andard, seuls huit candidats et deux partis ont répondu. Six candidats seulement, de l’UMP ou de l’UDF-Mouvement démocrate, étaient au rendez-vous. « Si le nombre de candidats présents traduit l’intérêt des hommes politiques à l’égard de l’agriculture départementale, il y a de quoi s’inquiéter », exprimait Alain Denieulle, secrétaire général adjoint de la FDSEA. « Le silence complet d’un si grand nombre de partis et de candidats est particulièrement navrant, ajoute Christiane Lambert, présidente de la FDSEA. Les agriculteurs jugeront par eux-mêmes ».
Pourtant, la FDSEA et JA s’étaient décarcassés pour informer ces prochains élus et les convaincre de l’importance de défendre certains dossiers aux côtés des agriculteurs. « Les productions agricoles de par leurs spécialisations et leur diversité occupent une importance notoire dans l’économie angevine. Le Maine-et-Loire, est le deuxième département employeur de salariés agricoles en France », leur rappelait-on.

Des messages
transcrits en sketches

En guise d’introduction, les principaux messages avaient été mis en scène en quatre petits sketches. Un moyen d’illustrer concrètement, et d’une façon plutôt humoristique, le désarroi des agriculteurs face à la sur-paperasserie, l’empilement et le chevauchement des réglementations, la subjectivité de la conditionnalité et l’application « punitive » des contrôles conditionnalité, sans progressivité. « Certes, il faut des contrôles mais avec du bon sens », résumait Christophe Réveillère, président JA. D’ailleurs à ce titre, un récent communiqué du Parlement européen abonde enfin dans ce sens. « Il déplore un système de contrôle trop compliqué, avec des sanctions trop lourdes », informe Christiane Lambert.
« Cette communication imagée est très efficace. Elle nous donne une vision concrète des problèmes qui se posent au quotidien », commente un candidat. Par exemple, le jeu de rôle interprété par deux agriculteurs, qui n’arrivaient plus à se comprendre au sujet des distances à respecter : épandage, ZNT, jachères, était cocasse. La surenchère des distances et de leurs conditions d’applications avaient de quoi donner le tournis aux agri- cagriulteurs mais aussi aux hommes politiques. « C’est une façon originale mais réaliste de faire partager ce qu’on ressent au quotidien », soulignait amèrement un agriculteur.
Christophe Réveillère et Christiane Lambert ont ensuite tour à tour repris le micro. En deux heures de temps, les candidats ont ainsi eu une présentation synthétique des principales préoccupations du secteur. Dossier préparé par FDSEA-JA et bloc-note en main, les candidats ont notamment écouté attentivement les propos sur l’évolution de la Pac et les enjeux imminents de l’OMC.
«  Depuis plusieurs années, les réformes des politiques agricoles s’enchaînent. L’une est à peine terminée qu’une autre se prépare. Les agriculteurs perdent pied et ont du mal à s’adapter. Attendons 2013 avant de préparer d’autres évolutions », ont expliqué les responsables syndicaux. Par ailleurs, avec les changements gouvernementaux, de nouveaux chantiers vont voir le jour et concerneront l’agriculture. « Notre secteur est le premier défenseur de la TVA sociale et est prêt à en être le secteur expérimental. » Et aussi : « Dans notre département, l’emploi agricole est indissociable de la production. Il est urgent de prendre des mesures en vue d’alléger le coût du travail et de sécuriser les parcours, tant pour les employeurs que pour les employés ».
Installation, retraites, filières en crises, suppression ou insuffisance de financements régionaux, OGM et gestion de l’eau ont fait également l’objet de larges revendications. Des messages qui se voulaient simples et compréhensibles pour les personnes extérieures au secteur agricole. « C’est dommage et plutôt regrettable que d’autres candidats n’aient profité de cette présentation pour mieux cerner les attentes du secteur agricole ». Aux agriculteurs de juger mais aussi aux absents de s’en mordre les doigts…

HÉLÈNE DESCLOUX

Invitation

Ceux qui ont répondu à l’appel

Sur les 90 candidats invités par l’intermédiaire de leurs partis politiques, voici les réponses obtenues :

Présents le 29 mai :
Paul Jeanneteau, suppléant de Roselyne Bachelot-Narquin (UMP, circonscription 1) ;
Dominique Richard (UMP, circonscription 2) ;
Éric Touron, suppléant de Michel Piron (UMP- circonscription 4) ;
Laurent Gérault (UDF- Mouvement démocrate, circonscription 6) ;
Marc Laffineur (UMP- circonscription 7) ;
Serge Neumann (UDF – Mouvement démocrate, circonscription 7).

Excusés :
Hervé de Charrette (UMP, circonscription 6),
Jean-Charles Taugourdeau (UMP, circonscription 3).
Les candidats de la Ligue communiste révolutionnaire (par courrier du 29 mai).
Les candidats du Parti socialiste, n’ayant pu participer, ont sollicité une rencontre avec les présidents FDSEA-JA par courrier du 31 mai.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités