Aller au contenu principal

FCO
Un cas en Maine-et-Loire : douze cantons en périmètre interdit

Sur les deux cas de FCO annoncés mercredi dernier par la DGAL à Allonnes et l’autre dans les Mauges, seul le premier est avéré.

L'évolution de la situation au 2 novembre.
L'évolution de la situation au 2 novembre.
© AA
Suite à une information de la DGAL selon laquelle deux cas de FCO (fièvre catarrhale ovine) étaient avérés mercredi soir en Maine-et-Loire, à Allonnes et dans les Mauges, le cas de Maulévrier a été infirmé par la virologue. Au 5 novembre, douze cantons sont en périmètre interdit : Allonnes, Baugé, Noyant, Longué-Jumelles, Beaufort-en-Vallée, Gennes, Doué-la-Fontaine, Montreuil-Bellay et Saumur Nord et Sud, Durtal et Châteauneuf-sur-Sarthe.?
Pour autant, les règles n’ont pas changé, même si l’entrée en vigueur du nouveau règlement communautaire dès la semaine prochaine va assouplir et harmoniser les modalités d’exportation intra-communautaires (plus de différence entre les mouvements nationaux et les mouvements entre États-membres).
Le nouveau règlement communautaire va faciliter les conditions de circulation des animaux, en fusionnant le périmètre interdit et la zone réglementée en une seule zone dite réglementée. En conséquence, les règles applicables depuis une quinzaine de jours en France sont désormais étendues à l’ensemble des États européens :
- Test unique avant sortie vers une zone de statut plus favorable dans tous les cas (l’obligation d’un second test à l’arrivée est supprimée) ; les mouvements d’animaux vers la zone indemne pour l’élevage et l’engraissement sont autorisés sous conditions.
- Les veaux, agneaux et chevreaux de moins de 30 jours destinés à l’engraissement peuvent être dirigés en zone indemne sans test préalable s’ils n’ont aucun signe clinique.?Obligation de désinsectisation des animaux et des véhicules de transport, les locaux de destination doivent être fermés et désinsectisés avant l’arrivée des animaux et les animaux doivent être désinsectisés pendant les 60 jours suivant l’arrivée.?La sortie des animaux n’est possible que pour l’abattoir.
- Les conditions pour les autres animaux reposent sur la désinsectisation des animaux au moins 28 jours avant une sérologie ou 14 jours avant une virologie (PCR), acceptée par lots de cinq, à pratiquer moins de 7 jours avant le déplacement des animaux. Les véhicules de
transport doivent eux aussi être désinsectisés.
Ces nouvelles règles devraient permettre au marché des broutards de retrouver un courant d’exportation normal et ainsi de désengorger le marché. À noter que devant l’ampleur de la maladie et suite au nouveau règlement européen, l’État et Interbev se désengagent de la prise en charge des analyses.?
S.D.?
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
" Traquer les prix hors la loi "
Interview de Frédéric Vincent, responsable du dossier lait à la FDSEA.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités