Aller au contenu principal

FCO
Un cas en Maine-et-Loire : douze cantons en périmètre interdit

Sur les deux cas de FCO annoncés mercredi dernier par la DGAL à Allonnes et l’autre dans les Mauges, seul le premier est avéré.

L'évolution de la situation au 2 novembre.
L'évolution de la situation au 2 novembre.
© AA
Suite à une information de la DGAL selon laquelle deux cas de FCO (fièvre catarrhale ovine) étaient avérés mercredi soir en Maine-et-Loire, à Allonnes et dans les Mauges, le cas de Maulévrier a été infirmé par la virologue. Au 5 novembre, douze cantons sont en périmètre interdit : Allonnes, Baugé, Noyant, Longué-Jumelles, Beaufort-en-Vallée, Gennes, Doué-la-Fontaine, Montreuil-Bellay et Saumur Nord et Sud, Durtal et Châteauneuf-sur-Sarthe.?
Pour autant, les règles n’ont pas changé, même si l’entrée en vigueur du nouveau règlement communautaire dès la semaine prochaine va assouplir et harmoniser les modalités d’exportation intra-communautaires (plus de différence entre les mouvements nationaux et les mouvements entre États-membres).
Le nouveau règlement communautaire va faciliter les conditions de circulation des animaux, en fusionnant le périmètre interdit et la zone réglementée en une seule zone dite réglementée. En conséquence, les règles applicables depuis une quinzaine de jours en France sont désormais étendues à l’ensemble des États européens :
- Test unique avant sortie vers une zone de statut plus favorable dans tous les cas (l’obligation d’un second test à l’arrivée est supprimée) ; les mouvements d’animaux vers la zone indemne pour l’élevage et l’engraissement sont autorisés sous conditions.
- Les veaux, agneaux et chevreaux de moins de 30 jours destinés à l’engraissement peuvent être dirigés en zone indemne sans test préalable s’ils n’ont aucun signe clinique.?Obligation de désinsectisation des animaux et des véhicules de transport, les locaux de destination doivent être fermés et désinsectisés avant l’arrivée des animaux et les animaux doivent être désinsectisés pendant les 60 jours suivant l’arrivée.?La sortie des animaux n’est possible que pour l’abattoir.
- Les conditions pour les autres animaux reposent sur la désinsectisation des animaux au moins 28 jours avant une sérologie ou 14 jours avant une virologie (PCR), acceptée par lots de cinq, à pratiquer moins de 7 jours avant le déplacement des animaux. Les véhicules de
transport doivent eux aussi être désinsectisés.
Ces nouvelles règles devraient permettre au marché des broutards de retrouver un courant d’exportation normal et ainsi de désengorger le marché. À noter que devant l’ampleur de la maladie et suite au nouveau règlement européen, l’État et Interbev se désengagent de la prise en charge des analyses.?
S.D.?
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités