Aller au contenu principal

Un colloque pour les 50 ans

La cinquantième fête des Vins d’Anjou de Chalonnes se tiendra du 27 février au 1er mars. Trois jours de festivités avec, notamment, un colloque sur l’avenir de la viticulture en Val de Loire.

Les visiteurs sont attendus en nombre pour ce 50e anniversaire (ici l’édition 2008).
Les visiteurs sont attendus en nombre pour ce 50e anniversaire (ici l’édition 2008).
© AA

À occasion spéciale, événement spécial. Pour sa 50e édition, la fête des Vins d’Anjou, va s’étaler sur trois jours, et non deux, comme c’est le cas habituellement. La journée du vendredi sera en effet consacrée principalement à un colloque, réservé aux professionnels, dirigé par Patrice Laurendeau, le président d’Interloire. Avec, de prime abord, un thème qui peut sembler très large : “Quel avenir pour la viticulture en Val de Loire ?” « Je fais confiance à Patrice Laurendeau pour bien cadrer les débats, je pense qu’il en est capable », sourit Dominique Pairochon, président de la fête pour la dixième année.

Les défis à relever pour les années à venir
« Quels sont les défis pour les années à venir ? Y aura-t-il encore des exploitations dans dix, quinze ans ? Autant de questions que l’on se posait il y a déjà cinquante ans et qui demeurent très d’actualité, poursuit-il. On ne va pas seulement discuter de la vente directe, mais aussi des techniques de commercialisation. Il fallait un événement particulier pour marquer le 50e anniversaire de la fête, c’est l’écho que l’on souhaite donner à ce colloque. » Dominique Pairochon espère attirer entre 200 et 300 vignerons à ce débat. Hormis cette rencontre, une visite des établissements Bucher-Vaslin, premier constructeur mondial de pressoirs, est aussi programmée. Au rayon des nouveautés toujours, les visiteurs auront la possibilité d’emprunter un train à vapeur pour se rendre sur la fête. Le train assurera deux allers entre Angers et Chalonnes le samedi et un aller entre Cholet et Chalonnes le dimanche. Pour le reste, la fête recouvre ses habits traditionnels : une centaine de bénévoles, 50 vignerons présents, une trentaine de brocanteurs, une exposition sur l’histoire du vin en Anjou, des initiations à la dégustation, la randonnée du Père Nectar et bien d’autres activités… Sans oublier la traditionnelle soirée cabaret du samedi soir, ponctuée par l’élection de Miss Anjou.

JEAN-FRANçOIS MATER

Renseignements : http://www. fetedesvins-anjou.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités