Aller au contenu principal

Service de remplacement
Un concours pour faire connaître le métier d’agent

Ce week-end, lors des Terres de Jim, à Outarville (45), se tiendra le premier concours national des agents de remplacement. Les Pays de la Loire seront représentés par 5 agents, dont 2 du Maine-et-Loire.

Théo Daudin, Romain Lardeux, les 2 candidats de l’équipe Pays de la Loire accompagnés d’Anthony Gallard trésorier du SR 49 et David Poupard, président du SR 49.

« Le but, c'est surtout de faire la promotion des métiers du service de remplacement, plus que de gagner le concours », souligne David Poupard, président du SR du Maine-et-Loire et membre du conseil d'administration du SR France. « A travers ce concours, on souhaite susciter des vocations et prouver que le service de remplacement s'est professionnalisé. » La preuve, dans les Pays de la Loire, 60 % des agents sont en CDI. « Avant, on en comptait plutôt 30 ou 40 %. Les exploitations grandissent de plus en plus, ce qui demande plus d'exigences. » Ce concours qui se tiendra le samedi à Outarville permettra de montrer les compétences des agents. Au programme, 6 épreuves : conduite de matériel, manipulation des animaux, reconnaissance de graines, soudure, épreuve mystère et prise de consigne. Une dernière épreuve essentielle d’après David Poupard. « Quand un agent du SR intervient sur une exploitation, il est seul, il doit donc être autonome. Il faut qu’il soit capable d’écouter et de poser les bonnes questions ».
 

2 agents du Maine-et-Loire
Parmi les 2 candidats angevins, l'un d'entre eux est en apprentissage avec le SR 49. à 18 ans, Théo Daudin a commencé son apprentissage depuis juillet 2022. Il passe un BTS Acse au campus de Pouillé. Son entreprise de référence est celle de David Poupard à St Florent le Vieil. Sur les 2 ans de formation, 30 semaines se passent en entreprise. « Je vais en passer 20 sur la ferme de David Poupard et 10 sur d'autres fermes avec le Service de remplacement, explique le jeune homme. Cela va me permettre de découvrir d'autres manières de travailler, des productions différentes ». Cette année, 5 apprentis ont été recrutés au SR 49. « C'est l'avenir. Cela nous permet d'attirer des jeunes dans nos structures. On aimerait doubler voire tripler ce nombre », note David Poupard.
Romain Lardeux est le 2e co-équipier angevins de la “team” Pays de la Loire. Il travaille pour le Service de remplacement depuis mai 2020. Ce qu’il apprécie ? « La variété des tâches et l'autonomie dans son travail. » Pour lui, le SR est la meilleure école. « Aujourd'hui, je suis capable de travailler sur 14 productions différentes ! » Aucun des deux équipiers n'a dans l'optique de gagner ce concours. Ils y voient plutôt un moment de convivialité. « Ce sera l'occasion d'apprendre à se connaître », note Romain Lardeux. Puisque les 5 équipiers ne se sont jamais rencontrés. « Cela va aussi permettre d'échanger avec les candidats d'autres régions. Savoir comment eux travaillent », note Anthony Gallard, agriculteur et trésorier au SR 49, qui accompagnera l’équipe tout au long du week-end.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
L’actualité domine la session de la Chambre régionale d'agriculture
 L’actualité a dominé la session de la Chambre d’agriculture régionale du 28 novembre. Les élus ont adopté deux motions en lien…
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Consensus musclé pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme
Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de  l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois