Aller au contenu principal

FDSEA
Un conseil d'administration et un bureau renouvelés au service des agriculteurs

Le nouveau conseil d'adminstration, suite aux élections locales, a reconduit Christiane Lambert à la présidence de la structure syndicale.

Le nouveau bureau voit l'arrivée de nouveaux responsables déjà bien impliqués dans l'animation syndicale.
Le nouveau bureau voit l'arrivée de nouveaux responsables déjà bien impliqués dans l'animation syndicale.
© AA

Christiane Lambert a été réélue à la présidence de la FDSEA lors du conseil d'administration du mardi 8 mars dernier, qui rassemblait tous les nouveaux élus de la structure syndicale. Une réélection sur proposition du bureau restreint alors que l'agricultrice de Bouillé-Ménard assure, depuis quelques mois, de plus grandes responsabilités au niveau national, de par sa charge de première vice-présidente. "Nous avons souhaité la solliciter à nouveau pour poursuivre son mandat à la tête de la FDSEA. Le conseil a validé la possibilité d’un nouveau rendez-vous électif à l’automne.
“Je serai présente le plus possible”, a assuré Christiane Lambert en soulignant l'importance de "garder le lien avec le terrain". Le bureau a ensuite poursuivi la désignation des autres membres du bureau (voir ci-contre) où l'on note quelques changements : le départ de Jean-Paul Piet qui, après trois mandats, souhaitait laisser son poste de secrétaire général. Jean-Paul Piet assurera d'autres représentations toujours dans le cadre de la FDSEA. Il est remplacé au poste de secrétaire général par Jean-Marc Lézé, vice-président sortant. Emmanuel Lachaize, responsable renouvelé de la région Vallée prend un poste de secrétaire général adjoint et François Beaupère, qui était secrétaire général adjoint devient 1e vice-président en remplacement de Guy Caillault qui s’occupera de la région des Mauges. Deux autres entrées à la tête des régions : Jacques Mousseau dans le Segréen et Frédéric Lachambre pour le Saumurois.
C'est donc un conseil et un bureau renouvelés qui prennent leur fonction. Christiane Lambert leur prédit "beaucoup de travail dans une ambiance qui concilie convivialité et dossiers dans l'intérêt général". Pour Jean-Marc Lézé, le nouveau secrétaire général, c'est dans un esprit de "partage des responsabilités" qu'il entend mener ce mandat et avec l'objectif d'être "plus soudés que divisés. Nous aurons pour tâche de continuer à être présents sur le terrain". Il a également annoncé la mise en place d'un groupe de réflexion pour recueillir les besoins et les attentes des agriculteurs.

Des dossiers chauds

Au delà de ces aspects statutaires, la première réunion du nouveau conseil d'administration a brossé les grands chantiers actuellement en cours : celui, essentiel, de l'indexation des prix. "Si l'on retient le principe d'une indexation à la hausse comme à la baisse, il s'agit de bien définir sur quelles bases s'appliquerait cette variation car les cours des matières premières peuvent être à la baisse dans un marché cependant porteur", a remarqué Emmanuel Lachaize. À prendre en compte également, la véritable volonté des pouvoirs publics de voir cette variation s'appliquer, notamment à la hausse, vis-à-vis du maintien du pouvoir d'achat. Une chose est sûre, cependant : quelle que soit la négociation au plan national, la pression syndicale ne doit pas se relâcher sur ce dossier. Un sujet, sans nul doute, abordé lors du G20 agricole proposé par Xavier Beulin, président de la FNSEA les 16 et 17 juin prochains et lors de sa venue à Angers le 24 mars.
Autre sujet d'actualité : la contractualisation entre éleveurs et céréaliers pour aller vers une plus grande maîtrise des coûts de l'alimentation animale. Enfin, les difficultés économiques qui persistent chez les agriculteurs, en particulier les éleveurs. Les dispositions adoptées suite à la réunion interministérielle du 7 mars de "traiter au cas par cas" sont loin de satisfaire les agriculteurs (voir aussi page 9).

M. L.-R.

Le nouveau bureau

Présidente : Christiane Lambert,
Secrétaire général : Jean-Marc Lézé,
Secrétaires généraux adjoints : Alain Cholet, Gérard Bourcier, Emmanuel Lachaize,
1e vice-président : François Beaupère,
1e vice-présidente : Jacqueline Cottier,
Vice-présidents : Mickaël Bazantay, Jean-François Ramond,
Trésorier : Anne Gautier,
Trésorier adjoint : Dominique Janus,
Régions : Segréen : Jacques Mousseau. Mauges : Guy Caillault. Vallée : Emmanuel Lachaize. Baugeois : Dominique Janus. Saumurois : Frédéric Lachambre.
Membres de droit : Jean-François Cesbron et Jean-Louis Lardeux (Chambre d'agriculture) et Frédéric Vincent (JA49).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités