Aller au contenu principal

LAIT
Un contexte économique laitier plus favorable

Le Cil Ouest devait annoncer hier soir 29 septembre un prix d’octobre 2011 proche de 324 €/1 000 litres.

Le prix du lait se détermine chaque mois en fonction d’indicateurs économiques (+ 2,7 % pour le 4e trimestre 2011 selon le Cniel) et  de la comparaison avec le prix allemand mois par mois et en moyenne annuelle (+ 6,13 € pour octobre 2011).
Sur les neuf premiers mois de 2011, le contexte économique laitier favorable partout dans le monde a permis de constater une évolution des indi-cateurs économique de 8 % en moyenne (entre + 21 à + 27 €/ 1 000 l selon les trimestres) et un prix allemand supérieur au prix français.
L’évolution plus limitée au 4e trimestre 2011 s’explique par une bonne évolution des marchés dès le 3e trimestre 2010, période à laquelle on se compare aujourd’hui.
Ces données devraient permettre aux producteurs de l’Ouest de bénéficier en octobre, d’un prix du lait de plus de 324 €/1 000 l (le Cil Ouest devait déterminer le prix hier soir).

Quelles perspectives ?

Au niveau mondial, la demande reste soutenue mais l'offre s’accélère. Cette tendance de marché positive ne devrait pas se retourner trop fortement si l’on en croit les dernières enchères de Fonterra, entreprise néozélandaise spécialiste en exportation qui fait référence. Les producteurs français savent profiter depuis un an de cette bonne conjoncture des prix du lait en produisant sensiblement plus que les campagnes précédentes.
Toutefois il faut rester prudent et se rappeler que depuis 2007, on sait que le retournement des marchés peut surprendre à tout moment. Deuxième bémol, l’envolée des coûts de production qui réduit d’autant les effets favorables de la bonne tenue du prix.

SYLVAIN DAURY
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités