Aller au contenu principal

Qualification
Un Geiq : pour répondre aux besoins de qualification dans l’agriculture

Les fédérations professionnelles, l’Adéfa, la FDSEA, la MSA, la Chambre d’agriculture, la Maison de l’emploi d’Angers, le Conseil général, souhaitent la création d’un Geiq en agriculture.

Un Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Geiq), comme un Groupement d’employeurs (GE) traditionnel, embauche des salariés et les met à la disposition de ses adhérents. Il assure donc, comme un GE, la gestion des contrats de travail, de la paye, des congés, des plans de formation. D’un point de vue législatif, rien ne distingue un GE d’un Geiq : c’est une association loi 1901 créée, pilotée et gérée par un collectif d’entreprises.

Quelles sont alors les particularités d’un Geiq ?
Les spécificités de ces Groupements d’employeurs sont à chercher du côté de l’une des missions qui leur est imposée par la “Charte nationale des Geiq” : l’embauche et la qualification de demandeurs d’emploi car les employeurs d’un secteur d’activité ne trouvent pas les professionnels dont ils ont besoin pour faire fonctionner leur entreprise. Autrement dit, les Geiq regroupent des entreprises qui, pour résoudre leur problème struc-turel de recrutement, parient sur le potentiel de personnes qui peinent à accéder à l’emploi. Ces salariés sont par exemple em-bauchés en contrat de type “contrat de professionnalisation”. Lorsqu’ils sont qualifiés, ils répondent à un vrai besoin professionnel et accèdent ainsi à l’emploi durable.

Comment s’organise l’alternance entre le travail en entreprise et la formation ?
La formation est organisée dès le début du contrat. Elle est mise en place avec le Geiq en fonction des besoins de l’employeur. L’alternance dans un Geiq signifie aussi tutorat. Plus encore, c’est parce que s’organise le “triple tutorat” que les résultats sont positifs : 86 % d’obtention de la qualification et 72 % de salariés qui sortent positivement vers un CDI, un contrat de travail de plus de 6 mois, ou une nouvelle formation qualifiante. Le salarié, en effet, est au centre d’un dispo-sitif qui lui apporte trois niveaux d’accompagnement :
• Le tutorat en entreprise ;
• L’accompagnement socio- professionnel mis en œuvre par le Geiq ;
• L’accompagnement exercé par le centre de formation.

Contact : Laurent Dallongeville, tél. 06 13 78 14 08.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités