Aller au contenu principal

Un nouveau CAPa Métiers de l'agriculture ouvre à la MFR de Segré

Un CAPa "Métiers de l’agriculture" accueillera ses premiers élèves en septembre 2021. Questions à Cédric Chauvin, directeur.

Cédric Chauvin, directeur de la Maison familiale rurale de Segré.
Cédric Chauvin, directeur de la Maison familiale rurale de Segré.
© MFR Segré

Pourquoi la MFR a-t-elle souhaité ouvrir une nouvelle formation   ?
Pour une partie de nos jeunes en Bac pro, l’obtention de ce diplôme en  3 ans est compliquée. Avec le nouveau Capa "Métiers de l’agriculture", en 2 ans, cela permet d’avoir un palier intermédiaire et d’obtenir, pour les élèves qui le souhaiteront, un Bac professionnel en 4 ans. Nous sommes très satisfaits de l’ouverture de ce Capa, qui intervient alors même que la certification Bepa disparaît à partir de cette année. Chaque élève pourra désormais avancer et progresser à son rythme, quel que soit son niveau.

Le Capa pourra-t-il être suivi en apprentissage  ?
Le diplôme est ouvert sous statut scolaire, mais il est possible de décrocher un apprentissage. Cette double possibilité représente une richesse pour l’établissement. à noter, à ce propos, que depuis septembre 2020, notre Bac pro CGEA est lui aussi ouvert en apprentissage, et que 10 contrats ont été signés.


En quoi ce CAPa correspond-il aux besoins des employeurs agricoles   ?
En statut apprentissage, le CAPa compte 13 semaines en cours, contre 18 à 20 semaines en Bac pro. Les apprentis seront donc présents plus souvent dans l’entreprise, ce qui intéresse beaucoup nos maîtres de stage et correspond tout à fait à un besoin du territoire. Nous avons d’ailleurs eu le soutien, pour l’ouverture de ce nouveau diplôme, de Patricia Maussion, maître de stage de la MFR et conseillère régionale, et de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.

Propos recueillis par S.H.  

Portes ouvertes samedi 30 janvier, uniquement sur rendez-vous, de 9 h à 17 h   (tél : 02 41 92 21 04).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Chantiers précoces, faibles rendements
Alors qu’août n’était même pas commencé, les ensileuses sont entrées en action en Maine-et-Loire. Comme à Saint-Macaire en Mauges…
Ensilage : l’extrême inverse de 2021
Alors que les premiers ensilages démarrent en cette fin de semaine, point d’étape et conseils avec Julien Gaultier, responsable…
Des bocaux Made in mauges
A La Jumellière, cela fait bientôt 40 ans que la conserverie artisanale la Maison Beduneau propose des plats traditionnels dans…
« Le prix du lait français dévisse par rapport à nos voisins européens »
Interview de Ghislain de Viron, 1er vice-président de la Fédération nationale des producteurs de lait.
Des mesures pour la protection contre les incendies dans les bois et forêts
Dans un communiqué du 2 août, la Préfecture de Maine-et-Loire indique que « suite à la parution des nouveaux indices qui…
La situation des nappes et rivières du département reste critique
En l’absence de pluies significatives, l’état des nappes et des rivières est sous haute surveillance.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois