Aller au contenu principal

Influenza aviaire
Un nouveau périmètre réglementé mis en place

La présence du virus influenza hautement pathogène H5N1 sur les prélèvements effectués dans les élevages suspects d'IAHP situés à La Renaudière (commune nouvelle de Sèvremoine) et aux Cerqueux vient d'être confirmée par l'Anses.

En conséquence, un périmètre réglementé (zone de protection et zone de surveillance) est mis en place autour de chacun de ces foyers. Les nouvelles mesures de gestion à déployer dans une zone réglementée devraient entrer en application.

Sur un rayon de 1 km autour du foyer 
· Dépeuplement ou abattage préventif de toutes les espèces de volailles ;
· Dépistage virologique sur 60 animaux avant ou après la mort si euthanasie sur place / avant transport si à l’abattoir ;
· Le transport des lots vers l’abattoir doit être effectué en une seule fois pour l’ensemble du lot (1 seul transport vers l’abattoir).
· Aucune volaille vivante n’est présente dans la zone après l’opération.

Sur un rayon de 1 à 3 km autour du foyer
· Dépeuplement ou abattage préventif de tous les palmipèdes (dont anatidés) et des dindes ;
· Dépistage virologique sur 60 animaux avant ou après la mort si euthanasie sur place / avant transport si à l’abattoir ;
· Le transport des lots vers l’abattoir doit être effectué en une seule fois pour l’ensemble du lot (1 seul transport vers l’abattoir).
· Aucun palmipèdes (dont anatidés) et aucune dinde vivante n’est présente 
dans la zone après l’opération.

Sur un rayon de 3 à 10 km autour du foyer
· Abattage préventif de tous les lots valorisables de palmipèdes (dont anatidés) et dindes ; 
· Le transport des lots vers l’abattoir doit être effectué en une seule fois pour l’ensemble du lot (1 seul transport vers l’abattoir).
· Les lots non valorisables sont encore présents dans la zone après l’opération.
Il faut entendre abattage préventif par une réforme anticipée des animaux avec valorisation lorsque c’est possible et non une euthanasie des animaux.

Une suspension localisée des mises en place dans l'Ouest à l'étude
Des discussions sont en cours avec le ministère de l'Agriculture sur une éventuelle suspension provisoire des mises en place de dindes et de canards dans une zone localisée dans les départements du Maine-et-Loire, de la Vendée et des Deux-Sèvres. Cela coûterait moins cher que de mettre en élevage, d'abattre et d'indemniser les éleveurs, comme au printemps. Au niveau national, l’Hexagone comptait au 29 novembre 
82 foyers en élevage (depuis le 1er août), soit 10 de plus qu'une semaine auparavant. Les départements les plus touchés sont la Vendée (20 foyers en élevage), les Deux-Sèvres 
(11 foyers, dont 10 en élevage), le Morbihan (10 cas, dont 8 en élevage) et le Maine-et-Loire (8 cas, dont 7 en élevage).

Deux réunions d’information
La Chambre d’agriculture, avec l’appui de la FDSEA et des JA, organise deux réunions d’information pour les éleveurs avicoles du département avec la participation de la DDPP et de la DDT. L’objectif est de faire le point de la situation sanitaire du département, des nouvelles mesures mises en place et revenir sur les indemnisations en cours. Ce sera bien entendu également l’occasion pour les éleveurs poser leurs questions aux représentants de l’administration présents.
- Mardi 6 décembre à 20h, salle Emile Joulain - Place du Champs de foire - au Lion d’Angers.
- Mardi 13 décembre à 20h, salle des fêtes – boulevard Cathelineau – à Jallais.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Les élevages angevins sélectionnés
 Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars. Cette année encore, les Angevins seront bien représentés au…
Sollicitez l'amortisseur tarifaire
Le dispositif d’amortisseur tarifaire sur l’électricité est entré en vigueur au 1er janvier 2023. Il le demeurera jusqu’au 31…
Jeune installé, il donne une orientation résolument végétale à une ancienne exploitation bovine
Agé de 37 ans, Nicolas Perdriau s’est installé au 1er septembre 2021 à Saint-Hilaire-du-Bois. Il a repris une exploitation bovine…
Un élevage hautement autonome en protéines
Le Gaec des Prairies, à Neuvy-en-Mauges, a une autonomie protéique de près de 80 %. L’exploitation a réussi à réduire sa…
Retour en images sur le SIVAL 2023

 Retour en images sur l'édition 2023 du Sival, qui s'est tenue du 17 au 19 janvier à Angers. Réalisation @AGRI72TV.

Pierre Desmarres, éleveur et globe-trotteur

Pierre Desmarres est le lauréat du Prix à l’Installation du syndicat…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 166€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois